L'ASSE c'est devenu du béton prévient Galtier !

L'ASSE c'est devenu du béton prévient Galtier !

Photo Icon Sport

Après un début de saison tonitruant, Saint-Etienne connaît un petit coup de mou à l'approche de la pause internationale. À Caen, le 6e de L1, l'ASSE voudra mettre fin à cette mauvaise semaine. Christophe Galtier est, en tout cas, confiant.

La difficile victoire à Troyes (0-1) avait permis à Saint-Etienne d'occuper la place de dauphin du PSG, sur le podium du championnat de France. Depuis, les résultats ne sourient plus... Entre la lourde défaite au Chaudron contre Nice (1-4) et la sévère chute contre la Lazio Rome en Europa League (3-2), l'ASSE n'est plus à la fête. Christophe Galtier n'est pas abattu pour autant, lui qui avait trouvé des signes positifs en Italie. Le technicien forézien pense que son groupe fait face à cette mauvaise passe, et qu'il ne devrait pas tarder à répondre sur le terrain en regagnant des points.

« Le groupe est soudé, uni, malgré quelques petits passages difficiles il y a quelques semaines. Dans l’adversité, celle de l’infériorité et celle de l’équipe en face, le groupe s’est cimenté. J’ai aimé l’attitude de mes joueurs dans cette difficulté-là. Mais je ne suis pas sûr qu’il faille vivre de tels événements pour montrer que nous étions unis. Nous aurions pu penser que nous serions touchés après la défaite face à Nice en championnat. En tout cas, cela me mène à une réflexion sur mon onze de départ, comme avant chaque match. On parle beaucoup de turn-over. Je vois plutôt cela comme des modifications suite aux contre-performances », a avoué le coach des Verts, en conférence de presse. L'envie et la solidarité de ses joueurs seront donc deux aspects clés pour aller chercher un résultat dans un stade Michel-d'Ornano toujours difficile à dompter...

L'AS Saint-Etienne s'est défiée à un exercice difficile jeudi, celui d'affronter un cador européen (ou presque) en étant rapidement en infériorité numérique et à l'extérieur. La solidarité du groupe Vert a failli renverser la montagne romaine En conférence de presse ce midi, Christophe Galtier a écarté la possibilité que le groupe soit touché, affaibli, après cette défaite (3-2) :"Le groupe est soudé, uni, malgré quelques petits passages difficiles il y a quelques semaines. Dans l’adversité, celle de l’infériorité et celle de l’équipe en face, le groupe s’est cimenté. J’ai aimé l’attitude de mes joueurs dans cette difficulté-là. Mais je ne suis pas sûr qu’il faille vivre de tels événements pour montrer que nous étions unis. Nous aurions pu penser que nous serions touchés après la défaite face à Nice en championnat. En tout cas, cela me mène à une réflexion sur mon onze de départ, comme avant chaque match. On parle beaucoup de "turn-over". Je vois plutôt cela comme des modifications suite aux contre-performances."