La mission était impossible pour les Verts

La mission était impossible pour les Verts

Photo Icon Sport

Injustement et rapidement réduite à 10, l’AS Saint-Etienne a fait douter jusqu’au bout une formation de la Lazio Rome qui a fini avec deux joueurs de plus (3-2). Les Verts ont fait honneur au maillot, mais ne comptent qu’un point en deux matchs…

Dans un match parti idéalement, Bayal Sall avait ouvert le score de manière aussi surprenante qu’heureuse, en reprenant du ventre un corner raté qui était passé devant tout le monde (0-1, 6e). Mais peu après, Onazi, sur un ballon difficilement repoussé, arrivait à placer un tir à ras du poteau qui trompait Ruffier (1-1, 22e). Mais, alors que le match était équilibré, le vrai tournant avait lieu dans la foulée. Béric était exclu de manière assez incroyable. A la lutte avec Mauricio, le Slovène passait devant et l’Italien heurtait son coude, se retrouvant par terre en sang tandis que le Stéphanois récoltait un rouge totalement immérité (33e).

Dès lors, tout devenait très compliqué pour l’ASSE, qui craquait après le repos. Sur une mauvaise sortie de Ruffier, Hoedt récupérait le ballon et parvenait à le glisser poteau rentrant (2-1, 48e). La mission devenait impossible avec l’expulsion de Bayal Sall pour un deuxième avertissement (77e). La Lazio achevait les maigres espoirs stéphanois avec un tir dévié de Biglia qui trompait Ruffier (3-1, 79e), même si Monnet-Paquet réalisait un petit exploit pour réduire l’écart d’un subtile lob (3-2, 84e). Dans les derniers instants, les Verts donnaient tout sans parvenir à arracher ce qui aurait été un incroyable nul. 

Share