PSG : Bordeaux et les autres recalés, le clan Nkunku s’explique

PSG : Bordeaux et les autres recalés, le clan Nkunku s’explique

Photo Icon Sport

Même si le Paris Saint-Germain affirme que son centre de formation tient une place importante dans son projet, ses jeunes ont du mal à exister dans l’effectif professionnel.

Hormis Alphonse Areola, Presnel Kimpembe et Adrien Rabiot, les autres doivent se contenter de miettes. Christopher Nkunku pourra confirmer, lui qui n’a débuté que deux matchs en Ligue 1 cette saison. Pourtant, le milieu de 20 ans a montré de bonnes choses à chaque sortie. On se souvient notamment de son doublé face à Metz (5-0, 29e journée). Ou plus récemment de son but à Caen (1-3) mercredi en Coupe de France. Du coup, sa situation ne passe pas inaperçue et son agent José-Karl Pierre-Fanfan est sollicité.

« Il y a eu des interrogations sur la situation du joueur, a reconnu l’ancien Parisien dans un entretien accordé à Girondins4Ever. Après, il est guidé. Il était et est toujours parisien. Il a un contrat au PSG (2020). Dans un club comme Paris, avec leurs ambitions, c’est encore plus compliqué d’intégrer le jeu. C’est vrai que son temps de jeu était discutable et cela suscite les interrogations, les intérêts de beaucoup de clubs de l’Hexagone et de l’étranger. Bordeaux, oui, s’est renseigné. »

L’attaquant Nkunku

Et la liste des prétendants devraient s’allonger compte tenu de sa polyavlence. « Il a déjà évolué en jeunes comme attaquant, a confié son représentant. Il a une palette qui est très riche et qu’il pourrait également étoffer. C’est un garçon qui est très à l’aise dans la zone de vérité, face au but. Il a le geste juste. Il choisit sa surface de pied, ce n’est pas un hasard. C’est un joueur qui peut évoluer effectivement à plusieurs postes. » Malgré la publicité de son agent, Nkunku semble toujours déterminé à s’imposer au sein de son club formateur.