Mercato : Emerson, Kurzawa, la L1 se venge sur Tuchel

Mercato : Emerson, Kurzawa, la L1 se venge sur Tuchel

En quête d’un arrière gauche pour compenser la blessure longue durée de Ben Chilwell, Thomas Tuchel s’arrache les cheveux.

Les Blues n’ont aucune solution derrière Marcos Alonso, et cela inquiète l’entraineur allemand. Dans un premier temps, il a fait le forcing pour récupérer Emerson. Le défenseur lyonnais, qui a convaincu depuis son arrivée à l’OL, n’avait aucune clause pour repartir plus tôt que prévu à Londres. Chelsea a donc tenter d’amadouer Jean-Michel Aulas, en lui offrant jusqu’à 4,5 millions d’euros pour renvoyer l’Italien d’origine brésilienne dès le mois de janvier. Cela aurait été une formidable affaire financière pour un joueur venu en prêt, mais Peter Bosz ne voyait pas ça comme ça sur le plan sportif, et le président de l’OL s’est aligné sur la position de son entraineur. Ensuite, Chelsea n’est pas allé plus haut, rapporte la version anglaise de Goal, qui rappelle que les vainqueurs de la Ligue des Champions n’ont pas encore trouvé le bonheur. 

Kurzawa, c'est oui puis non

Des premiers contacts ont ensuite bien eu lieu avec le Paris SG, pour savoir si la porte était ouverte. C’était bien évidemment le cas, Leonardo rêvant de se défaire de Layvin Kurzawa, 4e arrière gauche de l’effectif. Entre temps, Thomas Tuchel a tenté de faire venir Lucas Digne, sans succès, et quand le dossier du défenseur du PSG a été remis sur la table, celui qui était encore entraineur du PSG il y a un peu plus d’un an a fait comprendre que le profil de Kurzawa ne lui plaisait pas tant que ça. Résultat à 10 jours de la fin du marché des transferts, Chelsea n’a pas encore trouvé son bonheur, mais le club anglais semble vacciné avec les pistes en Ligue 1.