Mercato : 46 millions d’euros pour Ekitike, Newcastle tue la concurrence

Mercato : 46 millions d’euros pour Ekitike, Newcastle tue la concurrence

Quand Newcastle craque sur Hugo Ekitike, le club anglais ne fait pas semble et pose près de 50 millions d'euros sur la table du Stade de Reims. 

Les pépites de Ligue 1 ont toujours la cote en Premier League, même si cela n’a pas toujours été une garantie de succès. Il y a eu des réussîtes, mais aussi de sacrés échecs en rapport avec les sommes dépensées avec Nicolas Pépé, Tanguy Ndombélé, Tiémoué Bakayoko ou Anthony Martial. Aucune garantie n’existe, mais les clubs anglais sont les seuls à pouvoir se permettre de miser plusieurs dizaines de millions d’euros sans se mettre dans le rouge. L’idée est de trouver la perle rare coûte que coûte et il est extrêmement rare de voir un club français fermer la porte aux valises pleines de livres sterling. Le Stade de Reims l’a bien compris. Six mois après avoir refusé de laisser partir son buteur, il est désormais à l’écoute des offres pour Hugo Ekitike. Suivi par le PSG notamment, l’attaquant qui n’a pas encore 20 ans a déjà atteint la barre des 10 buts en Ligue 1.

Bonus et pourcentage à la revente, la totale !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Hugo Ekitike (@hekitike)

Son aisance technique, sa vitesse et sa faculté à être présent sur tout le front de l’attaque en font un joueur très désiré. Et à ce petit jeu, alors que le mercato ouvre à peine ses portes, Newcastle ne compte pas rigoler. Les Magpies ont dégainé une offre de 46 millions d’euros bonus compris, affirment Foot Mercato et L’Equipe. Un montant qui comprend donc 10 millions d’euros de bonus, mais aussi un pourcentage à la revente (15 %) qui permet encore une fois à Reims de récupérer de l’argent dans quelques années. Un deuxième assaut après celui de janvier qui pourrait être décisif, même si Ekitike avait déjà refusé Newcastle l’hiver dernier. La place en milieu de tableau des Magpies ne le fait pas rêver, même si le projet ambitieux est bien là, avec l’ambition d’être au moins européen en fin de saison 2022-2023. Et surtout, malgré l’intérêt du PSG, Newcastle est pour le moment totalement seul sur le coup.