PSG : Les abonnés ne lâchent pas, campagne record au Parc des Princes

PSG : Les abonnés ne lâchent pas, campagne record au Parc des Princes

Même s’ils sont actuellement en grève après le nouvel échec en Ligue des Champions, les supporters du Paris Saint-Germain ont quand même répondu présent lors de la campagne de réabonnements au Parc des Princes.

En mars dernier, le club de la capitale française avait lancé sa campagne de réabonnements. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que celle-ci est une franche réussite. Puisque selon les informations du Parisien, le PSG a battu tous les records en vue du prochain exercice, sachant que 97,6 % des abonnés actuels ont renouvelé leur carte pour la saison 2022-2023. Au final, seulement 1 500 ultras ont choisi de ne pas se réabonner durant ce mois de campagne.

35 000 abonnés au Parc des Princes

L’année prochaine, le PSG pourra donc compter sur près de 35 000 abonnés, et ce malgré une augmentation des prix, entre 3 et 7 % selon la place. En effet, hormis la carte dans le Virage du Collectif Ultras Paris, vendue à 490 euros pour la saison depuis 2016, les offres ont un peu explosé, avec des prix allant de 500 euros à 1 500 €. Tout cela montre que les supporters du PSG ont donc hâte d’être à la saison prochaine, lors de laquelle Paris pourrait disputer un centième match à guichets fermés de suite depuis l’été 2017 et les arrivées de Kylian Mbappé et Neymar. Car malgré des résultats décevants en Ligue des Champions, les 7 000 places restantes mises en vente sur la billetterie grand public partent toujours très rapidement. 

Les Ultras toujours en grève

Quoi qu’il en soit, cet engouement pour la campagne de réabonnement peut paraître surprenante à l’heure actuelle, sachant que les ultras du PSG sont en grève depuis la nouvelle sortie de route en Ligue des Champions face au Real Madrid. Toujours présents, que ce soit dans les parcages visiteurs, comme face à Clermont le week-end dernier en L1, ou au Parc des Princes, les groupes d’ultras n'encouragent plus leur équipe. Une grève qui va d’ailleurs se poursuivre lors du Classique face à l’OM dimanche prochain, lors duquel le Collectif Ultras Paris promet « une absence totale de chants ». Tout cela avec l’objectif de provoquer une révolution dans la direction du club, où Nasser Al-Khelaifi et Leonardo sont particulièrement pointés du doigt…