PSG : Donnarumma, Navas, Rico, la tension monte

PSG : Donnarumma, Navas, Rico, la tension monte

Icon Sport

Titulaire depuis le début de la saison, Keylor Navas devrait laisser sa place à Gianluigi Donnarumma dans les buts du PSG contre Clermont.

L’international italien a sagement attendu son heure sans faire de vagues depuis le début de la saison, Mauricio Pochettino va le récompenser. En effet, Gianluigi Donnarumma va profiter du long voyage de Keylor Navas avec sa sélection et de son retour tardif en France pour débuter le match de la cinquième journée de Ligue 1 contre Clermont, samedi à 17 heures au Parc des Princes. Pour l’entraîneur parisien Mauricio Pochettino, ce choix s’impose, d’autant que Donnarumma affiche un état d’esprit impeccable depuis le début de la saison. Malgré son rôle de doublure, le champion d’Europe italien affiche un sourire permanent au PSG selon L’Equipe. Son attitude est appréciée et fait l’unanimité au sein du staff parisien.

Navas agacé, Sergio Rico exaspéré 

Gianluigi Donnarumma est visiblement le seul gardien parfaitement épanoui à Paris, malgré un temps de jeu plus faible que celui qui était le sien l’an dernier à l’AC Milan. Et pour cause, le quotidien national affirme que Keylor Navas, peu expressif en temps normal, apparaît comme tendu ces dernières semaines. La semaine précédent la trêve internationale, l’international costaricien du Paris SG s’est laissé aller à quelques moments de tensions avec le staff de Mauricio Pochettino, ce qui dénote d’un malaise évident. Le PSG doit gérer ce moment au mieux, car malgré sa timidité, Keylor Navas est l’un des membres les plus influents du vestiaire de Paris. Enfin, la situation de Sergio Rico suscite également des crispations. A l’été 2020, l’Espagnol a définitivement signé au PSG après une saison en prêt, et pensait bien rester la doublure de Navas et ainsi jouer une dizaine de matchs par saison. Ce n’est plus le cas puisque l’ancien Sévillan ne figure plus sur les feuilles de match en Ligue 1. Un coup dur pour Sergio Rico, qui a fait savoir aux dirigeants du Paris SG qu’il était très mécontent de sa situation. Des égos à gérer au mieux pour Pochettino, qui marche sur des œufs avec ses gardiens…