PSG : Au voleur, la France supplie Al-Khelaïfi d’agir

PSG : Au voleur, la France supplie Al-Khelaïfi d’agir

Photo Icon Sport

Malgré la présence de deux clubs en demi-finales de la Ligue des Champions au mois d’août dernier, le football français ne fait pas vraiment peur.

En dehors de l’exception que représente le PSG, seule formation tricolore capable d’attirer les meilleurs joueurs au monde, le reste des clubs est plutôt vu comme une pépinière de talents où il fait bon se servir pour renforcer les clubs anglais, allemands ou espagnols. Après un mercato 2020 assez particulier étant donné le contexte financier, 2021 promet d’être un véritable festival, et la Ligue 1 en sera l’un des principaux animateurs. Un club rêve d’en être le pilleur en récupérant trois joueurs à très forte valeur marchande : le Real Madrid. L’équipe de Zinedine Zidane n’a jamais caché sa volonté d’attaquer le PSG pour récupérer Kylian Mbappé, qui sera à un an de la fin de son contrat. Il faudra pour cela une énorme enveloppe, et il s’agira probablement du transfert de l’été, voire le plus important de l’histoire si les finances européennes le permettent.

Mais le Real Madrid vise aussi deux autres joueurs en France, le Lyonnais Houssem Aouar que Zizou adore voir jouer, et la pépite de Rennes Eduardo Camavinga, qui impressionne à chaque apparition dans l’entrejeu. Mais le champion d’Espagne n’aura pas forcément la voie royale, car le PSG peut s’interposer. Selon Don Balon, le club de la capitale entend bien se servir de la vente inévitable de Mbappé, pour avoir les fonds afin de faire venir Aouar et Camavinga. Et ceci avec l’aval des deux clubs français concernés. Rennes comme l’OL ont déjà fait savoir que leur préférence allait à la vente de leurs meilleurs joueur au PSG, ceci alors que le club francilien ne recrute quasiment jamais en France. L’idée de voir le Paris Saint-Germain dépenser son argent en France, et voir les meilleurs talents de la Ligue 1 rester dans l’hexagone, fait en tout cas l’unanimité dans les autres clubs. Et fait craindre un mercato 2022 plus compliqué que prévu au Real Madrid.