OL, PSG : Al-Khelaïfi fait le forcing pour recruter Aouar !

OL, PSG : Al-Khelaïfi fait le forcing pour recruter Aouar !

Photo Icon Sport

Toujours sur le départ du côté de l’Olympique Lyonnais, Houssem Aouar est désormais courtisé par le Paris Saint-Germain, et surtout par Nasser al-Khelaïfi.

Mercredi, lors de la présentation de Lucas Paqueta, Jean-Michel Aulas avait fait un point sur le dossier Aouar : « Ça n'avance pas énormément. On sait que trois clubs de grande importance s'intéressent à Houssem… Il y en a deux à court terme, et un à moyen terme ». Si les deux premiers clubs évoqués sont Arsenal et la Juventus, le troisième n’est autre que le PSG. Car si les Gunners n’arrivent pas à se mettre d’accord avec l’OL, qui réclame 50 millions d’euros pour lâcher son international français alors qu’Arsenal propose un peu moins de 40 ME, Paris se dit prêt à sauter sur l’occasion. En effet, selon L’Equipe, Nasser Al-Khelaïfi prépare un plan pour attirer Aouar dans ses filets.

Grand fan du milieu de 22 ans, le président parisien a parlé de ce dossier avec Aulas cette semaine. Après avoir secrètement rencontré le clan Aouar en début d’année, NAK a donc demandé à Leonardo d’en faire de même au cours des prochaines heures pour savoir comment ce deal pourrait se faire. D’après le quotidien français, Paris pourrait tenter une « opération en deux temps pour attirer le Français et convaincre Lyon ». Sachant que le PSG n’a pas vraiment besoin d’un joueur du profil d’Aouar cette saison et connaissant les soucis financiers de Paris, « les deux clubs pourraient se mettre d'accord sur un transfert l'été prochain, à un prix déterminé à l'avance ». Ce qui pourrait faire le bonheur de toutes les parties. Car l’OL s'assurerait de récupérer une belle somme d’argent en fin de saison, le PSG recruterait un top player en devenir, français qui plus est, et Aouar franchirait un cap, malgré son envie de découvrir l’étranger dès cette année.

Toutefois, en attendant de savoir si ce transfert d’Aouar au PSG peut se faire, Arsenal a encore les clés en main. Car si le club de Mikel Arteta veut vraiment recruter le Gone, il suffira de poser un chèque de 50 ME sur la table des négociations d’ici à samedi prochain, deadline fixée par Aulas en cette fin de mercato estival. Et si c’est le cas, le PSG n’aura plus son mot à dire...