L1 : Ben Arfa joue avec le feu, il pourrait se brûler au mercato

L1 : Ben Arfa joue avec le feu, il pourrait se brûler au mercato

Photo Icon Sport

Après une saison totalement blanche au Paris Saint-Germain, qu'il a quitté libre en juin dernier, Hatem Ben Arfa est toujours en quête d'un club à ce stade du mercato. Et selon L'Equipe, si l'enfant terrible du football français a fait la fine bouche au début de la période des transferts, l'échec de plusieurs pistes pourrait l'inciter à changer d'attitude et à avoir des exigences moins élevées. Car désormais les clubs ne sont plus aussi nombreux que cela à envisager de recruter celui qui sortait d'une belle saison à Nice avant de s'enterrer au PSG.

Car Hatem Ben Arfa souhaite absolument continuer sa carrière en Ligue 1 ou dans les quatre autres grands championnats européens, la Turquie ou d'autres destinations encore plus exotiques n'étant pas à la hauteur des attentes du joueur formé à l'OL. En France, Ben Arfa a été contacté en début de mercato par Rennes, mais il avait refusé, estimant le salaire de 200.000 euros par mois trop faible ! Le quotidien sportif affirme que l'ancien parisien pourrait d'ailleurs avoir quelques regrets d'avoir dit non au club breton. « En France, son nom circule plutôt du côté de Bordeaux, Saint-Étienne et Rennes qu'à Nice ou chez les gros (notamment l'OL, où il se serait bien vu) (...) L'ancien Lyonnais n'a pas trouvé depuis et n'aurait pas complètement écarté la piste de Rennes. L'entraîneur Sabri Lamouchi l'apprécie beaucoup et le club a «perdu» Wahbi Khazri tout en attirant Clément Grenier. Saint-Étienne a aussi déjà songé à HBA, et Jean-Louis Gasset a un certain pouvoir de persuasion. Cependant, le retour du Marseillais Rémy Cabella, prêté dans le Forez la saison passée, passerait avant », explique le quotidien sportif.