Mohamed Salah Ballon d'Or, ça ne serait pas un scandale !

Mohamed Salah Ballon d'Or, ça ne serait pas un scandale !

Karim Benzema est le grandissime favori pour le Ballon d'Or 2022, mais pour Mohamed Salah, tout espoir n'est pas perdu. La star égyptienne espère plus que tout gagner un jour ce trophée. 

Ne pas voir Karim Benzema recevoir le Ballon d’Or après une telle saison serait une aberration, mais on a déjà vu bien pire dans l’histoire du trophée décerné par France-Football. Personne n’a, par exemple, oublié la troisième place de Franck Ribéry en 2013 avec l’international tricolore du Bayern Munich devancé par Lionel Messi et Cristiano Ronaldo alors qu’il avait tout gagné cette saison avec le club allemand (Ligue des champions, Bundesliga, Coupe d'Allemagne, Coupe du monde des clubs). Cependant, les planètes sont alignées pour KB9 qui a tout gagné avec le Real Madrid, et a en plus décroché la Ligue des Nations sous le maillot de l’équipe de France. Derrière le joueur français formé à Lyon, plusieurs candidats tapent à la porte, et notamment Mohamed Salah. S’exprimant ce week-end dans France-Football, l’attaquant égyptien de Liverpool admet qu’il n’a pas abdiqué pour le Ballon d’Or 2022 et il ne masque pas son désir de décroche un jour ce trophée.

Mohamed Salah veut un Ballon d'Or pour l'Egypte 

Conscient de l’importance qu’aurait pour l’Egypte et plus globalement le Moyen-Orient qu’un footballeur local gagne le Ballon d’Or, Mohamed Salah souhaite donner l’exemple. « C'est formidable d'entendre son nom cité pour le prochain Ballon d'Or. Je ne le nie pas, j'ai envie d'être reconnu comme le meilleur joueur au monde. Et le Ballon d'Or figure au premier rang de mes objectifs. C'est vrai que j'ai été choqué par mon classement 2021. Pour cette année, cette défaite contre le Real Madrid constitue certainement un handicap, même si j'ai réalisé un bon match en finale. Mais elle n'annule pas tout ce que j'ai réalisé depuis des mois. Attendons le vote du jury. Et si je ne suis pas Ballon d'Or en 2022, je ferai tout pour être le suivant. Une telle récompense remise à un Égyptien aurait un impact considérable au Moyen-Orient et aussi en Afrique. Les centaines de millions d'habitants de ces pays comprendraient qu'ils peuvent accomplir les choses les plus extraordinaires. Je m'adresse en particulier aux enfants, ils doivent croire que leur horizon est totalement ouvert », avoue l’attaquant des Reds, qui n’a que 29 ans et encore quelques belles saisons pour décrocher le Graal.