CdM : Le Graët se fait tirer les oreilles par l’UEFA

CdM : Le Graët se fait tirer les oreilles par l’UEFA

Plutôt favorable à l’idée de mettre en place une Coupe du Monde tous les deux ans, Noël Le Graët s’est fait remonter les bretelles par Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA.

Noël Le Graët n’a jamais la langue dans sa poche. Interrogé sur tous les sujets d’actualité qui touchent au football français, le président de la FFF n’hésite pas à dire le fond de sa pensée. Et parfois, cela dérange. Au début du mois d’octobre, le dirigeant breton s’était par exemple fait quelques ennemis en étant pleinement ouvert au projet d’Arsène Wenger et de la FIFA d’organiser un Mondial tous les deux ans. Que ce soit pour les garçons ou pour les filles, Le Graët n’avait pas hésité à aller à contre-courant de la pensée européenne. Suite à cette déclaration, Aleksander Ceferin a demandé un rendez-vous avec le boss de la Fédé. Jeudi, en marge de la victoire de la France contre la Belgique en demi-finale de la Ligue des Nations, les deux hommes se sont donc rencontrés à Turin. Fermement opposé à ce nouveau projet, le président de l’UEFA en a profité pour rappeler à l’ordre l'un des représentants de son instance au conseil de la FIFA. Tout ça dans un bon esprit, comme le raconte Le Graët.

« Mon envie est de rapprocher ces deux hommes et les deux instances »

« C'était un rendez-vous très courtois. Ceferin est d'accord pour étudier une Coupe du Monde tous les deux ans pour les filles, mais il est évidemment contre pour les garçons. Il estime que l'Europe perdrait beaucoup d'argent. Il préférerait que je m'aligne sur la position de l'UEFA. Il semblerait que toutes les fédérations européennes sont contre. Il était tout à fait ouvert et intelligent. Il m'a un peu taquiné, je l'ai taquiné, mais c'était plutôt sympathique. Il ne m'a pas dit : "Vous avez intérêt à faire comme tout le monde". Je lui ai aussi redit que ce serait bien si Gianni Infantino, le président de la FIFA, et lui se rencontraient de temps en temps, ne serait-ce qu'au travers d'une commission. Ce qu'il a admis. Je ne vais pas prendre un drapeau tout seul pour dire : "Il faut une Coupe du monde tous les deux ans". Je n'irai pas contre l'UEFA. Je n'aime pas me battre contre l'Europe, ce n'est pas l'objectif. Mais cela n'empêche pas d'avoir des idées. On n'a pas non plus des menottes aux mains. Mon envie est de rapprocher ces deux hommes et les deux instances. De toute façon, si la FIFA veut faire une Coupe du Monde tous les deux ans, elle se fera. Le vote serait largement majoritaire », a expliqué, dans L’Equipe, le président de la FFF, qui sait que l’UEFA de Ceferin est un peu impuissante face à la FIFA...