Belmadi dérape, le Cameroun va dénoncer l’Algérie !

Belmadi dérape, le Cameroun va dénoncer l’Algérie !

Icon Sport

Dans une interview accordée à la télévision algérienne dimanche, Djamel Belmadi a fustigé l’arbitrage du match de barrages à la Coupe du monde 2022 entre le Cameroun et l’Algérie.

Le sélectionneur des Fennecs a totalement craqué en s’en prenant frontalement à l’arbitre du match retour des barrages au Mondial entre le Cameroun et l’Algérie, un barrage perdu par la sélection de Djamel Belmadi. « On ne laissera plus jamais 2-3 personnes conspirer contre nous. Aucun arbitre ne viendra mettre à mal tout un pays. Quand j'ai vu cet arbitre assis au salon de l'aéroport le lendemain prendre un café comme si de rien n'était. J'ai pris l'avion, je l'ai vu en Turquie pour lui dire ce que je pensais » a asséné le sélectionneur algérien, révolté par l’arbitrage dont son équipe a été victime selon lui et qui a surtout laissé entendre que M. Gassama avait trop tranquillement quitté Alger à ses yeux. Des propos qui ont scandalisé la fédération camerounaise de football, dont Samuel Eto’o est le président. Dans un communiqué officiel, la Fécafoot présidée par l’ex-attaquant du FC Barcelone a réagi aux propos de Djamel Belmadi. Révoltée, la fédération camerounaise menace de trainer l’Algérie devant la commission d’éthique de la FIFA.

L'Algérie trainée devant la FIFA ?

« La Fédération camerounaise de football fait part de sa vive préoccupation à la suite des propos tenus le 24 avril 2022 par Monsieur Djamel Belmadi, l’entraîneur-sélectionneur des Fennecs d’Algérie, comme suite au match comptant pour les barrages Zone Afrique de la Coupe du monde Qatar 2022 (…) Le Cameroun se réserve le droit de porter l’affaire, dans les prochains jours, devant la Commission d’éthique de la Fifa. La Fécafoot conteste ces allégations diffamatoires instillées de manière allusive et formulées de façon répétitive par les dirigeants algériens du football. Elle regrette que la persistance de cette polémique au long cours soit de nature à provoquer des incidents similaires à l’agression verbale subie par des responsables camerounais le 1er avril dernier à Doha en marge du tirage au sort de la Coupe du monde Qatar 2022 » a publié la Fecafoot de Samuel Eto’o, qui se dit vivement préoccupée par les propos de Djamel Belmadi au sujet de l’arbitre et des soupçons portés ces dernières semaines par les dirigeants et supporters des Fennecs.