ASSE : Zéro euro, M’Vila part en mode braderie

ASSE : Zéro euro, M’Vila part en mode braderie

Photo Icon Sport

C’est tout de même le signe d’une gestion qui laisse à désirer ces dernières années, mais l’AS Saint-Etienne cherche surtout à se défaire de joueurs arrivés avec de gros contrats il y a quelques années, et qui sont désormais quasiment invendables.

C’est le cas de Yann M’Vila, qui avait beaucoup participé au redressement des Verts sous Jean-Louis Gasset, mais a baissé de rythme depuis. Désormais, l’ASSE cherche à s’en défaire à tout prix. Avec encore deux ans de contrat, une prolongation signée en 2018, et 30 ans au compteur, l’ancien international français a en théorie une valeur marchande non négligeable. Mais la réalité du marché des transferts est bien différente et Saint-Etienne se prépare à effectuer une opération blanche pour s’en dégager.

Contrairement à ce qu’affirme la presse grecque, l’Olympiakos ne compte pas débourser un seul centime pour s’offrir M’Vila cet été. L’intérêt est réel et les deux clubs discutent bien, mais selon Manu Lonjon, l’offre du club du Pirée ne comprend aucune indemnité de transfert. Le simple fait de se défaire du salaire de l’ancien rennais pourrait suffire aux dirigeants stéphanois pour le laisser partir. Une économie de près de 5 ME tout de même, et qui justifierait donc cette réduction de 100 %. Sur le plan de l’image, cela démontre toutefois l’erreur de gestion XXL d’avoir prolongé avec un salaire copieux un joueur qui est désormais impossible à vendre, même s'il continue de rendre des services sur le terrain, comme face à Lorient le week-end dernier.