ASSE : Sainté active le mode censure, l'info choquante

ASSE : Sainté active le mode censure, l'info choquante

Photo Icon Sport

Durant cette période de confinement, L’Equipe organise très régulièrement des lives sur Instagram en compagnie des joueurs de Ligue 1.

Après Andy Delort (Montpellier), c’est Denis Bouanga qui devait se prêter à l’exercice samedi. Un rendez-vous que les supporters de l’ASSE attendaient avec impatience afin d’avoir des nouvelles de leur meilleur joueur de la saison (12 buts et 5 passes décisives toutes compétitions confondues). Mais à la surprise générale, le live de Denis Bouanga avec les journalistes de L’Equipe a finalement été annulé à la dernière minute. La faute… aux dirigeants de l’AS Saint-Etienne. Effectivement, le média a dévoilé que c’est l’intervention du service de communication de l’ASSE qui a exigé l’annulation de ce petit événement médiatique. Une censure qui ne manque pas de faire réagir les supporters stéphanois ce dimanche…

« A la suite de l’intervention de la direction de la communication de l’AS Saint-Etienne, l’Insta Live avec Denis Bouanga est annulé quelques minutes avant son lancement. Nos excuses. Rendez-vous la semaine prochaine pour de nouveaux lives » a simplement indiqué L’Equipe sur Instagram. Chez les dirigeants stéphanois, la volonté était sans doute de s'exposer à une nouvelle polémique, deux semaines après les propos de Yann M’Vila sur Claude Puel. « Claude Puel, c'est un bon coach mais peut-être pas avec les bonnes manières. Il veut que tout le monde aille dans son sens. Il n'est pas proche des joueurs comme on a connu. Et c'est ça qu'on aime. Tu peux marcher à côté de lui sans qu'il te parle. Rien » avait notamment lâché le milieu défensif de Saint-Etienne… sur Instagram. Visiblement du côté de la direction de la communication des Verts, on est totalement traumatisé par ce réseau social où les joueurs se laissent parfois aller à des confidences qu’ils n’auraient jamais lâché dans une interview plus classique. D’où cette censure tout de même assez choquante…