ASSE : Ruffier finalement viré par Saint-Etienne, épisode 2 !

ASSE : Ruffier finalement viré par Saint-Etienne, épisode 2 !

Photo Icon Sport

Pour la deuxième fois en 2020, l'AS Saint-Etienne a décidé de mettre à pied Stéphane Ruffier avec l'intention une fois de plus de le virer et d'économiser son salaire. 

Tandis que Pierre Ménès a allumé le choix des dirigeants stéphanois de préférer Jessy Moulin à Stéphane Ruffier cette saison, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont, eux, décidé de se passer de l’expérimenté gardien de but, titulaire jusqu’au début de l’année 2020. En effet, après une première mise à pied cet été, qui n’avait finalement débouché sur rien alors que l’on s’attendait à un limogeage de Stéphane Ruffier, voilà que les Verts remettent cela. Selon L’Equipe, le portier stéphanois de 34 ans a reçu une lettre recommandée l’informant d’une mise à l’écart de l’entraînement, effectif depuis jeudi dernier, jusqu’au 2 décembre prochain, date d’un rendez-vous au siège de l’AS Saint-Etienne pour un entretien préalable à une possible sanction. Motif de cette décision, Stéphane Ruffier aurait quitté « prématurément » l’entraînement.

Bien évidemment, il est légitime de penser que l’ASSE veut licencier l’ancien portier monégasque afin de faire l’économie de son copieux salaire (2,8ME par an) jusqu’à la fin de son contrat en juin. Une stratégie à quitte ou double, car il ne fait aucun doute que Stéphane Ruffier portera l’affaire devant les Prud’hommes avec le risque pour les dirigeants stéphanois de devoir payer beaucoup plus que le seul salaire du joueur, lequel pourra demander des dommages et intérêts. Mais pour blinder leur dossier, Bernard Lions affirme que du côté de Romeyer et Caïazzo, on a déjà infligé deux avertissements à Ruffier, l’un pour ne pas avoir porté son masque sur le parking des joueurs à l’Etrat, et l’autre pour s’être rendu à un rendez-vous à l’école de ses filles plutôt que de rester dans sa chambre au centre d’entraînement après deux séances de travail. Sympa l’ambiance à Saint-Etienne.