ASSE : Julien Sablé préféré à Dupraz et Hantz ?

ASSE : Julien Sablé préféré à Dupraz et Hantz ?

L'incertitude est grande concernant le nom du futur entraîneur de l'AS Saint-Etienne, mais Julien Sablé, qui assure l'intérim après le limogeage de Claude Puel, pourrait finalement garder son poste.

Adjoint de Claude Puel jusqu’à dimanche dernier, et la mise au placard de ce dernier, Julian Sablé sera aux commandes des Verts ce samedi pour le très attendu déplacement à Reims. Pour celui qui a déjà tenu ce rôle dans le passé, la mission est simple, il faut gagner à Auguste-Delaune afin d’oublier cette dure semaine et essayer de se sortir de la zone rouge du classement de Ligue 1. Face à une formation rémoise qui s’est donnée un peu d’air, l’AS Saint-Etienne ne peut pas se content d’un nul et Julien Sablé a eu le mérite de le dire en conférence de presse. Que ce soit sur le plan sportif, mais également sur le plan personnel, l’ancien adjoint de Puel sait qu’il joue gros sur un seul match. Car tandis qu’il a préparé son équipe pour ce match de Championnat, Sablé sait que les dirigeants stéphanois ont, eux, œuvré afin de savoir qui sera l’entraîneur en charge de sauver la place de l’ASSE dans l’élite.

Sablé confirmé en cas de victoire de Saint-Etienne

Cette semaine, plusieurs noms ont circulé, mais désormais la finale semble mettre face à face Pascal Dupraz et Frédéric Hantz. Les deux hommes ont été reçus par l’AS Saint-Etienne, et désormais c’est au club de choisir. Mais, selon Le Progrès, Dupraz et Hantz pourraient avoir une drôle de surprise. En effet, Julien Sablé pourrait bien les coiffer au poteau, du moins si le match à Reims ne tourne pas au fiasco. « Il n’est pas à exclure qu’il endosse le rôle d’entraîneur numéro un plus longtemps que prévu si victoire en Champagne il y avait (...) L’adjoint de Jean-Louis Gasset, Ghislain Printant et Claude Puel pourrait rester entraîneur principal jusqu’à la fin de l’année civile. Au moins. Selon nos informations, Julien Sablé serait « sur la même ligne de départ » que Pascal Dupraz et Frédéric Hantz », précise Romain Colange.