ASSE : Ivre à l'entraînement, les Verts se dégonflent

ASSE : Ivre à l'entraînement, les Verts se dégonflent

Icon Sport

Mis à pied par l'AS Saint-Etienne après un accident en état d'ébriété sur la route de l'entraînement, Charles Abi est menacé de licenciement par le club stéphanois. Toutefois, il devrait éviter le couperet, l'ASSE voulant lui donner une seconde chance.

L'ASSE n'avait pas besoin de cela. Déjà mal en point sportivement avec une 18e place en Ligue 2 et une élimination en coupe de France, Saint-Etienne a vu l'un de ses joueurs franchir la ligne rouge. La semaine dernière, l'attaquant Charles Abi a connu un accident en venant à l'entraînement à l'Etrat. Il a heurté un pylône électrique avec sa voiture avant de venir rejoindre ses partenaires. Problème, il était en état d'ébriété ce que le club stéphanois a rapidement déterminé. Mis à pied par le club, il risquait clairement le licenciement. 

Une dernière chance en prêt pour Abi ? 

La première intention du club était clairement celle-là. Toutefois, la direction stéphanoise s'est radoucie ces dernières heures. Elle a été sensible à la détresse de Charles Abi, affecté par son statut de remplaçant depuis septembre dernier. Elle veut lui donner une deuxième chance mais pas à n'importe quelles conditions. Le joueur devra prouver sa valeur et cela se fera loin du Forez comme le révèle le site En vert et contre tous. 

Mardi prochain, la réunion entre les deux parties ne devrait pas aboutir à un licenciement. Abi va réintégrer la réserve en attendant que les choses soient clarifiées juridiquement. On envisage de prêter le joueur dans les prochains mois voire de le vendre. Si la première option est choisie, cela représenterait son « ultime chance de convaincre » les Stéphanois. L'ASSE veut ménager un joueur encore touché par sa situation sportive ainsi que par les faits qui l'impliquent dernièrement. Charles Abi a de quoi faire puisqu'il est sous contrat jusqu'en 2024 avec l'AS Saint-Etienne.