ASSE : Batlles fait un aveu et refroidit les supporters

ASSE : Batlles fait un aveu et refroidit les supporters

Icon Sport

Nouvel entraîneur de l’AS Saint-Etienne, Laurent Batlles s’est montré prudent en conférence de presse. Le technicien, qui n’envisageait pas de rebondir en Ligue 2, ignore si les Verts seront capables de retrouver l’élite rapidement.

Inutile d’annoncer l’objectif de l’AS Saint-Etienne la saison prochaine. Pour un club aussi prestigieux, peu importe sa situation, seule la montée en Ligue 1 sera considérée comme une réussite. Il s'agit probablement de la mission confiée à Laurent Batlles au moment de sa nomination. Mais c’est avec beaucoup de prudence que le nouvel entraîneur des Verts s’est présenté en conférence de presse ce mercredi. Alors qu’il espérait rejoindre un pensionnaire de Ligue 1, Laurent Batlles a reconnu qu’il doutait de la capacité de l’AS Saint-Etienne à remonter immédiatement.

Batlles se voyait en Ligue 1

« Je suis très heureux d'être ici. Depuis mon départ de Troyes, où j'ai vécu certaines choses et où j'ai grandi en tant qu'entraîneur, j'étais dans l'attente d'un projet en Ligue 1 car je me voyais entraîner une équipe de l'élite dans la durée, a confié l’ancien milieu de l'ASSE. Venir en Ligue 2, je ne le voyais qu'à Saint-Etienne. Ce projet est vraiment intéressant à relever, mais je ne vends pas du rêve. C'est un projet sur deux ans, avec une construction d'équipe, avec à la fois beaucoup d'ambitions, mais aussi de l'humilité, car c'est un championnat très compliqué. »

D’autant que les Verts partiront avec un double handicap, à savoir les trois points de pénalité et les quatre premiers matchs à huis clos infligés par la LFP après les incidents du barrage contre l’AJ Auxerre. « C'est sûr que ce n'est pas courant de commencer avec des points en moins. Je vais appeler Bernard Blaquart, qui a connu ça avec Nîmes (Les Crocos s'étaient maintenus en L2 en 2015-2016 malgré huit points de pénalité, ndlr). Mais il faut positiver. Cela doit nous permettre d'avoir un surcroît de motivation et de cohésion dans le groupe », a réclamé Laurent Batlles, qui aimerait disposer d’un effectif plus expérimenté.