PSG : Tuchel perd les pédales, l'Emir du Qatar accusé

PSG : Tuchel perd les pédales, l'Emir du Qatar accusé

Photo Icon Sport

En fin de contrat à l’issue de la saison, Thomas Tuchel vit ces derniers mois à la tête du Paris Saint-Germain.

De toute évidence, l’entraîneur allemand ne sera pas prolongé par le tandem Al-Khelaïfi – Leonardo à la fin de la saison. Aux yeux de nombreux observateurs, il n’aurait pas été surprenant de voir Thomas Tuchel viré durant la trêve internationale, c’est dire si le poste de l’ancien coach du Borussia Dortmund ne tient plus qu’à un fil. Mais pour le journaliste Sébastien Tarrago, Thomas Tuchel est touché par un mal que Laurent Blanc et Unai Emery ont également connu avant lui, à savoir une certaine forme de paranoïa dont l’Emir du Qatar pourrait être à l’origine selon le consultant de RTL.

« Thomas Tuchel a perdu le fil. Je trouve qu’il est tombé dans le mal qui a frappé nombre de ses prédécesseurs. A savoir une forme de renoncement et de paranoïa. Il s’enferme dans une communication qui lui coûte cher à mon avis. Ce n’est pas grave fondamentalement d’être fâché avec un journaliste. On s’en fiche. Mais il parle à du public et cela a une répercussion en interne. C’est un souci. Je pense que malheureusement il a abandonné le pouvoir. Et il a perdu le fil. Ce club est impossible à entraîner. J’ai été très sévère avec Unai Emery, je ne le regrette pas trop, mais je constate que ce club du PSG est inentrainable. Il n’y a aucune cohérence ! A un moment on s’est dit que Leonardo allait remettre de l’ordre dans la maison. Et bien non, son pouvoir s’étiole aussi. Au Qatar, il y a un émir qui le matin peut se lever et dire « c’est fini ». C’est la réalité. Donc tu ne peux pas créer. Cela n’existe pas dans une entreprise ! » a jugé celui qui intervient également sur La Chaîne L’Equipe, et qui excuse en partie Thomas Tuchel pour ses difficultés rencontrées à la tête du Paris Saint-Germain.