PSG : Tebas va adorer, Barcelone tacle le Qatar

PSG : Tebas va adorer, Barcelone tacle le Qatar

Icon Sport

Le début du mercato est agité à Barcelone avec déjà trois signatures majeures, celles de Memphis Depay, de Sergio Agüero et d'Eric Garcia.

Avec des moyens relativement limités en raison de sa situation financière, le FC Barcelone parvient tout de même à se renforcer habilement. Le nouveau président Joan Laporta a mis l’accent sur l’importance de recruter les meilleurs joueurs libres, et cela paie. Le Barça a en revanche loupé un énorme coup sur le marché des transferts avec Georginio Wijnaldum, qui s’est finalement engagé en faveur du Paris Saint-Germain. L’international néerlandais était pourtant extrêmement proche de signer en Catalogne, mais la surenchère du PSG a eu raison du capitaine des Pays-Bas. Dans une interview accordée à La Vanguardia, Joan Laporta a brièvement évoqué ce dossier, glissant au passage un petit tacle à Nasser Al-Khelaïfi et à l’Emir du Qatar.

« On va composer une équipe très compétitive. On le voit déjà avec les recrutements de joueurs comme Eric Garcia, Agüero et d'autres qui sont sur le point d'arriver (l'interview a vraisemblablement été faite avant l'officialisation de Depay, NDLR). La dernière semaine, on en a laissé échapper un (Wijnaldum, NDLR), parce qu'il y a des clubs étatiques qui peuvent avoir le joueur qu'ils souhaitent. Il faudra l'analyser. Il y aura encore 3 ou 4 recrues en plus » a lancé le président du FC Barcelone, dont les propos font directement échos à ceux de Javier Tebas, président de la Liga espagnole. Depuis la signature de Neymar au PSG, le dirigeant n°1 du foot espagnol est lancé dans une véritable guerre contre ce qu’il appelle les « clubs-états ». Le PSG mais également Manchester City sont dans son viseur. Un combat que partage Joan Laporta, ce qui ne permettra pas au Barça et à Paris de réchauffer leurs relations, glaciales depuis le transfert de Neymar dans la capitale française en 2017.