PSG : Tebas toujours déchaîné contre le Qatar pour contourner le FPF

PSG : Tebas toujours déchaîné contre le Qatar pour contourner le FPF

Photo Icon Sport

Peu avant la signature de Neymar au Paris Saint-Germain, Javier Tebas avait prévenu qu’il s’attaquerait au club de la capitale.

Quelques semaines plus tard, on s’aperçoit que le président de la Liga n’avait pas menti. A l’origine de l’enquête ouverte par l’UEFA, le dirigeant espagnol s’acharne contre le vice-champion de France et ne rate pas une occasion pour le critiquer. Cette fois, Tebas a profité d’un entretien accordé à Marca pour dénoncer, selon lui, la stratégie du PSG et de Manchester City pour contourner le fair-play financier.

« Manchester City et le PSG se financent avec de l’argent qui n’est pas généré par le football. Mais le PSG a plus de dopage financier que City. Ils ont grossi avec des rentrées commerciales, a indiqué le patron de la Liga. Est-il normal qu’une marque qui vaut quatre fois moins que le Real Madrid ou Manchester United gagne trois fois plus ? Pour moi, Neymar n’a pas une valeur footballistique mais gazière. Le cheikh a ouvert le robinet et se l’est payé. Qu’est-ce que le dopage financier d’un club-état ? Augmenter la valeur commerciale d’un patrimoine qui vaut beaucoup moins. C’est ce que fait le Qatar. Les sponsors du PSG sont extérieurs au marché. »

Comment le PSG a coincé l’Atlético

« Le Qatar sponsorisait le Barça mais c’était suivant le prix du marché. Ensuite, Rakuten est arrivé et a payé plus. Vous pensez que quelqu’un pourrait payer plus que Etihad pour le maillot de City ? Moi non. Ces clubs dopent le marché et obligent les autres à payer des salaires élevés dans des conditions difficiles, a-t-il accusé. Regardez Oblak : l’Atlético a été obligé de l’augmenter pour ne pas qu’il parte au PSG. L’UEFA devrait contrôler tout ça. Voir si, réellement, ces contrats ont une valeur juste ou s’ils ont été gonflés artificiellement. » Que Tebas se rassure, le président de l’UEFA Aleksander Ceferin a annoncé que son instance ferait le nécessaire.