PSG : Sissoko, Bakayoko, Rabiot… Pourquoi Riolo s’acharne sur Verratti

PSG : Sissoko, Bakayoko, Rabiot… Pourquoi Riolo s’acharne sur Verratti

Photo Icon Sport

Ce n’est un secret pour personne, Daniel Riolo ne rate jamais une occasion de critiquer Marco Verratti. Même après la victoire contre le Real Madrid (3-0) mercredi. Mais pourquoi ?

De nombreux internautes lui ont posé la question sur Twitter cette semaine, d’où la longue explication du consultant. Pour commencer, le spécialiste de RMC, qui rappelle que le milieu entame sa 8e saison au Paris Saint-Germain, constate que ce dernier est épargné par les critiques comparé à d’autres stars comme Thiago Silva. Autre argument, plus évident, celui concernant la sélection italienne, avec qui Verratti n’a pas la carrière attendue, lui que l’on présentait comme le successeur d’Andrea Pirlo.

Riolo a donc pris le temps de citer les vraies références au poste du Parisien. « Ceux du Barça des dix dernières années. Kroos, Modric, Pogba, Kanté, Eriksen, Pjanic, Khedira, les mecs de Liverpool, ceux de City, a-t-il énuméré. Je ne remonte pas plus loin. Et quand j’entends parler du génial Verratti, je m’étrangle. » Et notre confrère va encore plus loin en citant deux Français, certes moins talentueux, mais qui selon lui ont davantage brillé en Ligue des Champions. « Bakayoko et Sissoko. Eh bien, ils ont déjà fait plus que lui en C1, a souligné Riolo. Et pourtant, je préfère le style de Verratti. »

Aucun match référence en C1

Le constat vaut également parmi certains ex-coéquipiers au PSG. « Dans les matchs de C1 aboutis du PSG (il n’y en a pas 150 hein), il reste en retrait. On se souvient même encore de Rabiot dans un Real-PSG. Même Matuidi, pourtant bien moins techniquement, a laissé plus d’images fortes (le but à Marseille) et de combats héroïques, a-t-il rappelé. Doit-on parler de Motta ? Non, ce serait insultant pour l’Italo-Brésilien. C’est sans comparaison possible ! » En conclusion, Riolo estime que Verratti doit absolument profiter du travail défensif d’Idrissa Gueye, sa « dernière chance » d’enfin profiter de son potentiel.