PSG : Ramos incertain, Paris demande une faveur à Emery

PSG : Ramos incertain, Paris demande une faveur à Emery

En fin de contrat au Real Madrid, Sergio Ramos se rapproche du Paris Saint-Germain. Mais en cas de désaccord dans la dernière ligne droite, la direction francilienne étudie également la piste menant à Pau Torres du côté de Villarreal.

On n’arrête plus le Paris Saint-Germain sur le marché des transferts. Après l’arrivée officialisée du Néerlandais Georginio Wijnaldum, le club de la capitale devrait enchaîner avec deux nouvelles signatures dans les prochains jours. Le vice-champion de France va rapidement annoncer la venue du gardien italien Gianluigi Donnarumma. Et ne tardera pas non plus à confirmer son accord avec l’Inter Milan pour le latéral droit Achraf Hakimi. C’est déjà pas mal et pourtant, le Paris Saint-Germain ne compte pas en rester là.

D’après plusieurs sources, Sergio Ramos a aussi de grandes chances de débarquer au Parc des Princes cet été. Rappelons que le défenseur central de 35 ans se retrouve libre après la fin de son contrat au Real Madrid. Une occasion dont les dirigeants parisiens profitent sans hésiter, eux qui pourraient finaliser ce gros coup très prochainement. La preuve avec ce petit indice révélé par Foot Mercato, qui affirme que Sergio Ramos, en contact avec les Parisiens Keylor Navas, Pablo Sarabia et Neymar, recherche déjà un logement à Paris.

Un plan B à 65 M€

Nos confrères précisent tout de même que les deux parties n’ont pas encore trouvé un terrain d’entente et qu’un désaccord reste possible. Du coup, le Paris Saint-Germain assure ses arrières avec un plan B. Selon les informations du quotidien allemand Bild, le demi-finaliste de la Ligue des Champions s’intéresse également à Pau Torres (24 ans). Le défenseur central espagnol, actuellement à l’Euro avec la Roja, sort d’une grosse saison avec Villarreal. D’où l’approche de Manchester United pour s’attacher ses services. A noter que le joueur d’Unai Emery, sous contrat jusqu’en 2024, est protégé par une clause libératoire à 65 millions d’euros.