PSG : Pochettino tend un piège pour chasser la taupe

PSG : Pochettino tend un piège pour chasser la taupe

C'est une tradition, et pas qu'au Paris Saint-Germain, lorsqu'un entraîneur arrive dans un club il souhaite rapidement éviter les fuites. Mauricio Pocchetino s'est donc attaqué à la taupe du PSG.

Olivier Létang, le frère d’Unai Emery, Jérôme Rothen, Lucas Moura…depuis des années des noms circulent sur l’identité de ceux qui dans un passé plus ou moins lointain sont soupçonnés d'avoir été des taupes dans le vestiaire du Paris Saint-Germain sans que l’on sache si c’est la réalité ou un mythe urbain. Mais ce qui est certain c’est que comme ses prédécesseurs, Mauricio Pochettino n’apprécie pas de voir ses choix sortir dans la presse plus tôt qu’il ne le souhaite. Et dès sa signature au poste d’entraîneur du PSG, l’Argentin a fait de cette bataille contre les fuites une priorité, tendant même un piège aux journaliste en janvier en annonçant à ses joueurs lors d’une causerie que Kylian Mbappé ne serait pas titulaire, alors qu’il avait prévenu le joueur qu’il le serait. Un coup de bluff afin d’en avoir le coeur net sur l’existence d’une ou plusieurs taupes dans son groupe.

Pochettino tente de dribbler la taupe du PSG

Mais, afin de brouiller totalement les pistes, Mauricio Pochettino a pris une mesure encore plus radicale. Car si dans un premier temps l’ancien coach de Tottenham avait choisi de faire sa mise en place tactique avec les titulaires à la veille des matchs, il a changé radicalement d’attitude au bout de trois semaines. « Désormais l’effectif entier est mixé, ce changement répond à une volonté de garder secrets ses choix le plus longtemps possible et éviter les fuites », explique, dans L’Equipe, Hugo Delorm. Une stratégie qui pour l’instant semble fonctionner, même si elle parait un peu dérisoire tant les clubs se sont donnés des moyens techniques pour analyser les compositions et les choix tactiques en temps réel. San même parler des « espions », qui réussissent à obtenir des infos directes sans avoir à compter sur des joueurs. Mauricio Pochetino, qui arrive de Premier League, connaît bien évidemment la fameuse affaire du spygate, Marcelo Bielsa ayant fait espionner à l'entraînement les adversaires de Leeds lorsque le club était en D2.