PSG : Pochettino ouvre les yeux à Raiola pour Donnarumma

PSG : Pochettino ouvre les yeux à Raiola pour Donnarumma

Dans l'incapacité de choisir un titulaire entre Gianluigi Donnarumma et Keylor Navas au poste de gardien de but au PSG, Mauricio Pochettino est souvent tancé par l'entourage du portier italien...

Gianluigi Donnarumma n’a pas quitté son club formateur du Milan AC, après un Euro victorieux avec sa sélection d’Italie, pour s'asseoir sur le banc de touche de Paris. Et pourtant, de temps en temps, c’est ce que le gardien de 22 ans est obligé de faire. Vu que depuis le début de la saison, Mauricio Pochettino fait jouer la concurrence entre Donnarumma et Navas. Avec un petit avantage au Costaricien pour le moment, puisqu’il a joué onze matchs toutes compétitions confondues contre sept pour le Transalpin. Autant dire que ce statut de numéro un bis ne plaît pas vraiment au champion d’Europe en titre. Un mal-être qu’il n’hésite pas à confier lui-même dans les médias, même si Mino Raiola reste quand même son meilleur défenseur. Depuis quelques semaines, le célèbre agent n’hésite effectivement pas à laisser fuiter des rumeurs, comme celle qui mène Donnarumma à la Juventus en vue de la saison prochaine. Des méthodes pas vraiment au goût de Pochettino.

« Les proches des joueurs pensent que leurs joueurs sont les meilleurs »

« Les entourages et les proches des joueurs pensent que leurs joueurs sont les meilleurs. C'est pareil pour les entourages des 33 autres joueurs et les jeunes. Ma femme et mes enfants pensent par exemple que je suis le meilleur coach du monde, mais je dis que je ne le suis pas... Il y a plein d'affection qui fait qu'on essaie de protéger ses proches. C'est quelque chose de naturel. On pense toujours que son fils est le plus beau. Nous sommes les premiers à avoir de l'empathie pour les entourages des joueurs », a lancé, dans L’Equipe, l’entraîneur du PSG, qui sait que la gestion des joueurs devient de plus en plus compliquée dans le football moderne. Quoi qu’il en soit, Pochettino va rester droit dans ses bottes et il continuera donc à mettre Donnarumma et Navas en concurrence, et ce malgré les pressions des uns ou des autres.