PSG : Niveau football, la France est bien un pays de m… pour Ibra

PSG : Niveau football, la France est bien un pays de m… pour Ibra

Photo Icon Sport

Très logiquement désigné meilleur joueur de la saison, Zlatan Ibrahimovic a remporté ce Trophée pour la troisième fois en quatre ans. Une domination écrasante, et record.

Et l’attaquant parisien finit sur les chapeaux de roue puisqu’il n’a jamais connu une saison aussi prolifique sur le plan de l’efficacité, dans les buts comme dans la passe décisive. Si son départ n’est pas encore officiel, et il se plait d’ailleurs à entretenir le suspense, Ibrahimovic est néanmoins revenu sur un épisode marquant de sa carrière en Ligue 1. Ulcéré par l’arbitrage après une défaite à Bordeaux la saison passée, il s’était emporté sur le chemin du retour aux vestiaires, balançant un « pays de merde » sous le coup de l’énervement, et qui avait fait bien évidemment beaucoup de bruit, chacun y allant de sa leçon de morale. Le Suédois a néanmoins expliqué lors des Trophées UNFP qu’étant donné qu’il adorait la France et la vie à Paris, cette phrase restée célèbre s’adressait uniquement au football de l’hexagone qui, comme le rappelle Ibrahimovic, a encore beaucoup de progrès à faire pour être réellement sur la carte du football européen.

« Quand je suis arrivé, j’ai dit que la France me connaissait. Et maintenant, c’est sûr que c’est le cas. J’adore la France. Paris est la plus belle ville dans laquelle j’ai vécu. On ne peut comparer cette ville à aucune autre. Quand j’ai dit ce que j’ai dit, je ne parlais pas du pays mais de son football. Le football français doit grandir et progresser. Ce pays va rester dans mon cœur. Je n’oublierai jamais la France », a promis Zlatan Ibrahimovic, pour qui le temps a fait son œuvre puisqu’il avait reconnu que la vie à Milan lui manquait peu après son arrivée à Paris.