PSG : Neymar provoqué, c'est le monde à l'envers

PSG : Neymar provoqué, c'est le monde à l'envers

Icon Sport

Samedi après-midi, Neymar a perdu les pédales en récoltant un carton rouge évitable contre Lille au Parc des Princes.

Les gestes d’humeur de Neymar risquent de lui coûter cher puisque le Brésilien encourt jusqu’à cinq matchs de suspension. Un coup dur pour le PSG dans la course au titre, alors que Lille s’est imposé au Parc des Princes et compte désormais trois points d’avance sur Paris. De toute évidence, Neymar n’a pas réagi de la bonne façon aux provocations de Djalo et de Benjamin André, qui ont réussi leur coup plus qu’ils ne l’espéraient en faisant dégoupiller Neymar. Sur l’antenne de Canal +, Mickaël Madar a condamné la réaction de l’attaquant du PSG. Cela étant, le consultant estime que le comportement des adversaires de Neymar en Ligue 1 s’apparente clairement à de l’anti-jeu et cela n’est pas glorieux pour le championnat de France selon l’ancien buteur du Paris Saint-Germain.

Mickaël Madar accuse les joueurs de Ligue 1

« Neymar est frustré et quand tu perds, cela rajoute de la frustration. Ce qu’il a fait est inadmissible car à chaque fois, il met son équipe dans une situation défavorable. Il est encore suspendu et quand il n’est pas suspendu il est blessé, donc c’est un nombre de matchs incalculable qu’il ne joue pas. Le PSG a besoin de lui donc ce n’est pas pardonnable. Mais au bout d’un moment, il y a quand même un certain nombre de provocations chez les autres joueurs qui savent qu’il va péter les plombs. Il doit se retenir mais ce n’est pas évident. Je dis ça car je l’ai subi. Les adversaires savaient que j’allais péter les plombs, je n’arrivais pas à me contrôler. Les équipes adverses profitent de cette faiblesse de Neymar pour le faire disjoncter. Je peux comprendre, c’est un joueur qui va marquer ou faire des passes décisives donc c’est le seul moyen pour les adversaires de le neutraliser, lui mettre des coups ou le provoquer et je trouve que c’est un peu de l’anti-jeu » a regretté Mickaël Madar, aussi déçu de voir les clubs de Ligue 1 provoquer Neymar que de voir l’attaquant du PSG tomber dans le panneau à tous les coups.