PSG : Neymar « le singe », des preuves pour Paris ?

PSG : Neymar « le singe », des preuves pour Paris ?

Photo Icon Sport

Une semaine après PSG-OM, des experts s'affrontent encore sur les images du match afin de savoir si Alvaro Gonzalez a vraiment traité Neymar de singe. Un nouveau rebondissement arrive du Brésil.

Faute d’un enregistrement sonore capable de mettre un terme au débat, depuis une semaine, les réseaux sociaux s’agitent au fil des affirmations des uns et des autres sur l’éventuelle insulte raciste proférée par Alvaro Gonzalez à l’encontre de Neymar lors du match Paris-Marseille. Tandis que les supporters parisiens accusent Téléfoot d’être un média pro-OM qui cache des images et des preuves, et que ceux de l’Olympique de Marseille voient en leur joueur une victime innocente du méchant Neymar et d'un complot de la capitale, ce sont désormais les « experts » en lecture labiale qui sont entrés dans la polémique. Si en Espagne, on a rapidement dit que jamais le défenseur espagnol n’avait eu des propos racistes, au Brésil, trois autres spécialistes accusent Alvaro Gonzalez d’avoir effectivement traité Neymar de « singe », tout en précisant aussi que la star brésilienne avait lui tenu des propos homophobes à l’encontre d’Alvaro Gonzalez.

Cette analyse faite en direct lors d’une émission sur TV Globo a été transmise au Paris Saint-Germain ont précisé les responsables du puissant média brésilien, et cela afin que le PSG s'en serve devant les autorités. « Le joueur de l'OM prononce le mot « singe » à l'encontre de Neymar au moment où il tourne la tête. Nous n'avons pas pu comprendre ce qu'il dit avant de le prononcer. Mais nous avons un consensus sur l’utilisation du terme singe », a indiqué Felipe Oliver, traducteur pour l’Institut Brésilien de l’Education des Sourds. Bien évidemment, ces affirmations ont relancé les débats sur les réseaux sociaux et cela promet bien du bonheur à la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel qui va devoir faire le tri dans toutes ces analyses. A noter que du côté du PSG et de l’OM on reste à l’écart de tout cela depuis la semaine passée, histoire de ne pas ajouter à la confusion et à la polémique. Il sera toujours temps de remettre cela lorsque la sanction tombera, ou pas.