PSG : Neymar est insupportable, ce n’est pas un mythe

PSG : Neymar est insupportable, ce n’est pas un mythe

Icon Sport

Malgré un talent hors du commun, Neymar ne fait plus du tout l’unanimité, que ce soit auprès des observateurs du PSG ou au-delà.

Plutôt bon contre le Bayern Munich en quart de finale de la Ligue des Champions, le n°10 du Paris Saint-Germain a été très discret face à Manchester City. Lors du match retour, en l’absence de Kylian Mbappé, il n’a pas été en mesure de porter son équipe et de qualifier Paris. Une grosse déception, d’autant plus que son attitude est loin d’être irréprochable. Lors du match aller, Neymar a notamment passé ses nerfs sur le pauvre Bakker, victime idéale aux yeux du Brésilien.

Ancien adversaire de Neymar en Liga lorsqu’il jouait à l’Atlético de Madrid, l’international espagnol Juanfran a confirmé au journal AS l’attitude déplorable de l’attaquant du PSG sur les terrains. « Celui qui m’a le plus embêté ? Neymar. En dehors du terrain, on m'a dit que c'était un bon garçon, mais sur le terrain, il était insupportable. Il avait l'habitude de vous provoquer avec et sans le ballon. Mais je n'étais pas non plus un saint » a fustigé l’ex-défenseur droit de l’Atlético, qui garde un mauvais souvenir de Neymar, déjà très chambreur et provocateur en Espagne.

En France, l’attitude de Neymar a de nouveau été dézinguée après le match contre Manchester City. Souvent défenseur du Brésilien, Jérôme Rothen s’est notamment occupé de son cas sur l’antenne de RMC après la défaite du PSG. « Ce joueur est incroyable quand il est seul dans sa tête et qu'il a des joueurs devant qui font les mouvements. Je vais reprocher des choses mais pas qu'à Neymar. Vous voulez le prolonger mais il faut aussi le recadrer ! Quand il n'est pas bon comme aujourd'hui il faut lui dire. Le Directeur Sportif lui passe la pommade car il faut le prolonger. S'ils veulent passer le cap avec Neymar, il faut que ça passe par le comportement » expliquait notamment l’ancien Parisien dans l’After Foot, preuve que le mal est profond avec Neymar.