PSG : Mbappé victime d’une malédiction 2.0 ?

PSG : Mbappé victime d’une malédiction 2.0 ?

Photo EA Sports

En grande forme lors des matchs de préparation, Kylian Mbappé a été coupé dans son élan par le tacle de Loïc Perrin lors de la finale de la Coupe de France entre le PSG et l’ASSE.

L’attaquant du Paris Saint-Germain souffre d’une très grosse entorse de la cheville, et son absence officielle de trois semaines rend son retour presque impossible pour le match face à l'Atalanta le 12 août prochain. Et en ce début de semaine, le média mexicain Record a analysé cette blessure sous un angle totalement inattendu en mettant en avant une possible malédiction pour Kylian Mbappé. Car le média fait remarquer que très régulièrement, les joueurs choisis par FIFA pour illustrer la pochette du célèbre jeu rencontrent des mésaventures peu de temps après l’annonce d’Electronic Arts, le développeur du jeu.

Kaka, Reus, Hazard, Ronaldo, Neymar...

Kylian Mbappé en a fait l’amère expérience en se blessant moins d’une semaine après l’annonce de FIFA, qui a misé sur l'attaquant du PSG pour sa pochette de l'édition 2020-2021. Avant lui, les exemples similaires ont été nombreux. En 2011, la star brésilienne Kaka a raté la moitié de la saison en raison d’une grave blessure au genou au Milan AC alors qu’il figurait sur la pochette du jeu. L’édition 2017 n’a pas échappé à la malédiction avec Marco Reus, choix surprise de FIFA et qui n’a quasiment pas joué de la saison en raison de multiples blessures. Star de la pochette de 2019, Cristiano Ronaldo n’a lui rencontré aucun problème de blessure. Mais l’année où il était l’égérie du jeu, le Portugais a été accusé de viol. Pour la dernière édition du jeu, celle de 2020, c’est Neymar qui avait été choisie par FIFA. Mais le n°10 du Paris Saint-Germain ayant eu des problèmes juridiques à la suite d’accusations de viol, FIFA s’était finalement tourné vers… Eden Hazard. Inutile de commenter la saison du Belge au Real Madrid, quasiment blanche en raison d’une blessure contractée face au PSG en phase de poules de la Ligue des Champions. Sacrée malédiction.