PSG : Joueurs, entraîneur, dirigeants… Personne ne veut de Kehrer

PSG : Joueurs, entraîneur, dirigeants… Personne ne veut de Kehrer

Icon Sport

Peu utilisé par Mauricio Pochettino, Thilo Kehrer n’a pas seulement perdu la confiance de son entraîneur au Paris Saint-Germain. Le défenseur central ou latéral droit n’est pas non plus soutenu par ses coéquipiers, ni par ses dirigeants qui souhaitent s’en séparer.

Si Thilo Kehrer n’a pas totalement disparu de la circulation, son faible temps de jeu suffit pour comprendre que Mauricio Pochettino ne lui accorde plus sa confiance. Le défenseur polyvalent n’est même plus le deuxième choix derrière le latéral droit Alessandro Florenzi, le jeune Colin Dagba l’ayant dépassé dans la hiérarchie. Et n’est pas non plus le premier sollicité en cas d’absence du défenseur central Marquinhos. Le staff technique ne croit pas en lui et cela n’a pas échappé au principal intéressé.

En effet, le journal L’Equipe nous apprend que Thilo Kehrer vit mal sa situation. Alors qu’il fait habituellement partie des chambreurs de l’effectif, l’Allemand affiche une « mine sombre » depuis quelques semaines. Il faut dire que l’ancien joueur de Schalke 04 n’en est pas à sa première période compliquée au PSG. Entre ses blessures à répétition et sa boulette lors du fiasco contre Manchester United en Ligue des Champions en 2019, le Parisien n’a pas eu un parcours tranquille dans la capitale. C’est pourquoi Mauricio Pochettino a tenté de le rassurer en interne mais rien n’y fait, Thilo Kehrer se montre toujours fébrile dans les duels et sur le plan technique à l’entraînement.

Kehrer titulaire ? Les cadres inquiets

La preuve, ses coéquipiers n’apprécient pas de se retrouver dans son équipe lors des oppositions au Camp des Loges. Le quotidien va même jusqu’à révéler l’inquiétude de certains cadres lorsque l’international allemand, non convoqué pour le prochain rassemblement, a récemment porté la chasuble des potentiels titulaires avant un match important. C’est dire à quel point Thilo Kehrer n’inspire pas confiance, lui que le directeur sportif Leonardo a tenté de transformer en monnaie d’échange cet hiver, sans succès. Mais nul doute que le dirigeant retentera sa chance dans quelques mois.