PSG : Herrera, Draxler, Paredes, Paris n'en veut plus

PSG : Herrera, Draxler, Paredes, Paris n'en veut plus

Photo Icon Sport

En vue de la prochaine saison, le Paris Saint-Germain va être en quête d’un nouveau milieu de terrain lors du mercato. Une mission allouée à Leonardo.

Cet été, le directeur sportif du club de la capitale aura plusieurs objectifs à remplir sur le marché des transferts. Outre les recrutements défensifs, le dirigeant brésilien sera à la recherche d’un milieu de terrain physique pour renforcer un entrejeu en manque de taille. Si des joueurs comme Thomas Partey (Atlético de Madrid), Ismaël Bennacer (AC Milan) ou Tiémoué Bakayoko (Chelsea) sont pistés, Leonardo ne s’interdit pas de recruter un autre milieu plus technique. C’est donc pour cette raison que le PSG s’active pour faire venir Miralem Pjanic (Juventus), malgré la concurrence du Barça. Mais cette nouvelle recherche n’est pas anodine, car lors de l'intersaison 2020, Paris aimerait bien mettre trois de ses milieux dehors, à savoir Julian Draxler, Leandro Paredes et Ander Herrera.

Selon Foot Mercato, le PSG espère bien renflouer les caisses, vidées par la crise du coronavirus, grâce à ces trois ventes. Mais rien ne sera simple, car l'Allemand, l’Argentin et l'Espagnol ne veulent pas quitter Paris. Ces derniers mois, Draxler n’était plus que l’ombre de lui-même sous les ordres de Thomas Tuchel. Mais alors qu’il pourrait disposer d’une belle porte de sortie (AC Milan, Inter, Leipzig, Hertha Berlin), le joueur de 26 ans veut rester jusqu’à la fin de son contrat, en 2021, pour finir de toucher son énorme salaire de 600 000 euros par mois. Même constat chez Paredes. Titulaire lors des dernières sorties du PSG, le milieu de 25 ans est également poussé dehors par sa direction, qui n’hésite pas à le proposer comme monnaie d’échange dans plusieurs deals. Mais l’ancien du Zenit « ne veut pas quitter le PSG, et rien ne le fera changer d’avis ». Pour Herrera, Leonardo réclame aussi un départ après une première saison compliquée à Paris, avec seulement huit matchs de L1 au compteur. Mais là encore, son juteux salaire mensuel de 650 000 euros jusqu'en 2024 ne va pas l'inciter à partir de sitôt… Ce qui signifie donc que le PSG va probablement passer à côté de plusieurs dizaines de millions d'euros de transferts lors des mois à venir. Pas tellement rassurant en cette période de crise...