PSG : Fred Hermel écoeuré, la France ne rigole plus

PSG : Fred Hermel écoeuré, la France ne rigole plus

Icon Sport

Depuis lundi, Christophe Galtier et Kylian Mbappé sont ciblés par une partie de l'opinion et de la classe politique. En cause, leur manque de sérieux à une question posée sur les déplacements du PSG. Des attaques qui inquiètent Frédéric Hermel.

Un éclat de rire et une blague un peu potache. Voilà avec quoi, le PSG se voit cibler par la classe politique depuis lundi. En conférence de presse d'avant-match, une question sur la possibilité de faire les déplacements en TGV a été posée à Christophe Galtier et Kylian Mbappé. Pas vraiment de sérieux pour les deux hommes qui ont pris très légèrement ce sujet d'actualité. L'entraîneur parisien allant même sur le terrain de l'ironie et du sarcasme : « Pour être très honnête avec vous, ce matin on a parlé avec la société qui organise nos déplacements et on est train de voir si on ne peut pas se déplacer en char à voile », a t-il répondu.

Fred Hermel s'inquiète pour la liberté d'expression en France

Ce fut un carton rouge et une condamnation unanime du gouvernement, ministre des sports comme première ministre. L'opinion publique s'est aussi déchirée sur la question. Pour une partie d'entre elle, la réponse de Galtier témoigne d'un mépris pour la question environnementale et n'était pas à faire tout simplement. Mbappé-Galtier coupables ? Pas pour Frédéric Hermel. Le suiveur du Real Madrid, pourtant peu amoureux du PSG, est venu défendre les deux hommes contre ce qui serait une dictature de la bien-pensance.

« Je ne plaisante pas, mon pays commence à me faire peur. Moi, je suis supporter du RC Lens, je n’aime pas le PSG. Mais là, je suis obligé de prendre la défense de Galtier et de Mbappé. Mais c’est quoi ce pays où on ne peut plus faire une blague ? C’est-à-dire que le sujet de l’écologie, c’est devenu le totem absolu, la nouvelle religion. On ne peut même plus faire de blagues sur l’environnement ? Là ce n’est même pas sur l’environnement, sur les déplacements ! Moi, je ne la trouve pas mauvaise, je la trouve très bonne cette blague. Moi, elle m’a fait beaucoup rire, parce qu’on a le droit de faire de l’humour noir. Oui, Galtier a fait de l’humour noir. Si on commence à censurer les gens parce qu’ils font une petite blague sur un moyen de transport. Vous vous rendez compte ? Et quand je vois tout le défilé de ministres là, non mais c’est impressionnant ! Comme s’il avait tué quelqu’un, faut arrêter un peu ! », a t-il développé dans Estelle Midi sur RMC. Preuve s'il en était besoin que cette polémique qui divise la France dépasse largement les frontières du football.