PSG : Et si Di Maria quittait Paris à cause du braquage ?

PSG : Et si Di Maria quittait Paris à cause du braquage ?

Angel Di Maria a subi un traumatisme dimanche soir, puisque sa famille a été braquée à son domicile. Une situation que le joueur argentin a déjà connue à Manchester United.

Remplacé en plein match face au FC Nantes, Leonardo ayant informé Mauricio Pochettino des événements en cours au domicile de son joueur, Angel Di Maria a rapidement rejoint sa famille. Heureusement, les proches de l’international argentin n’ont pas subi la moindre violence physique lors de ce cambriolage, mais ce braquage est forcément un vrai traumatisme pour Di Maria, sa femme et et ses enfants. Un grave incident qui arrive seulement quelques jours après la prolongation de contrat de l’ailier sud-américain avec le Paris Saint-Germain. Désormais lié avec le PSG jusqu’en 2022, Angel Di Maria ne pensait pas « fêter » cet accord de cette triste manière, et on peut désormais se poser la question de l’avenir du joueur de 33 ans à Paris. En effet, dans le passé, le joueur argentin a déjà connu un braquage dans ce genre, c’était à Manchester, et il avait rapidement décidé de faire ses valises.

Di Maria avait quitté Manchester après un braquage

Il y a six ans presque jour pour jour, alors qu’il évoluait sous le maillot de Manchester United, Angel Di Maria avait également été cambriolé. Et se confiant un peu plus tard au Parisien, l’ailier argentin avait reconnu que cela avait pesé lourd dans son choix de quitter rapidement le Nord de l’Angleterre. « À partir de là, il n'était pas raisonnable de rester là- bas. Ma famille n'allait pas bien, ma fille souffrait. Donc, le plus important était de partir », avait reconnu le joueur du Paris Saint-Germain. Une petite phrase qui a évidemment une certaine résonance au lendemain du braquage de sa famille dans son domicile de Neuilly-sur-Seine, d’autant que les dirigeants du PSG étaient censés avoir renforcé la sécurité autour des joueurs suite à plusieurs cambriolages. A priori, ce dispositif censé protéger les joueurs a failli dimanche.