PSG : Des bannis proposent de chauffer le Parc

PSG : Des bannis proposent de chauffer le Parc

Icon Sport

Interdit de stade pendant un, le Block Parisii ne digère pas. Le groupe de supporters du Paris Saint-Germain critique sévèrement l’ambiance au Parc des Princes et lance un appel à la direction.

En raison de divers incidents, dont le vol d’une bâche, le Paris Saint-Germain avait suspendu trois groupes de supporters de la tribune Boulogne. Parmi eux, le Block Parisii avait écopé en novembre dernier d’une interdiction de Parc des Princes et de déplacement pendant un an. Mais la sanction paraît interminable pour l’association qui, face au manque d’ambiance dans l’enceinte francilienne, a publié un communiqué pour alerter la direction.

« Quel pathétique spectacle s’est vu offrir un bon nombre de passionnés de la tribune Boulogne lors de PSG – Brest ce samedi 10 septembre, a critiqué le groupe. Malgré la victoire, notre équipe a été poussive sur le terrain et aurait bien eu besoin de toute la ferveur de son public pour la porter. Alors que dire de l’ambiance de la tribune Boulogne ? Le Parc, c'est un Virage et une Tribune. A Boulogne, la direction essaie d'aseptiser totalement les travées. »

« Ou y trouve de tout, sauf les fidèles supporters qui ne demandent qu'à porter et pousser le PSG lorsqu'il en a besoin, a regretté l’association. Actuellement, la devise de notre tribune historique pourrait être : "Paye, consomme et ferme ta gueule". On trouve à Boulogne des photographes, des cameramen, des influenceurs, des tik-tokers, des touristes venus du bout du monde pour apercevoir notre septuple Ballon d’Or et notre crack français. Touristes qui arrivent 15 minutes après le début du match car il y avait la queue à la boutique ou à la buvette. »

Le groupe s’adresse à Al-Khelaïfi

« (...) Notre président (Nasser Al-Khelaïfi) mettait en avant la fin du bling-bling du côté sportif, il serait bien temps de faire de même en tribune Une fois de plus, le Block Parisii tend la main à la direction du club afin que nous puissions apporter notre modeste contribution pour que le Parc des Princes redevienne ce qu'il était : une arène crainte et respectée où notre équipe étaient soutenue, poussée, en toutes circonstances », a réclamé le Block Parisii.