PSG : Cristiano Ronaldo ne viendra pas, il envoie Dybala à Paris

PSG : Cristiano Ronaldo ne viendra pas, il envoie Dybala à Paris

Photo Icon Sport

A l’image de certains avant-centres uniquement jugés sur leur capacité à marquer des buts, Mauro Icardi récolte les critiques quand il ne trouve pas le chemin des filets.

Il faut dire que l’attaquant argentin est invisible dans le jeu, souvent battu dans les duels, et de moins en moins présent sur le repli défensif. Alors, quand un but ne vient pas ponctuer son match, le bilan est forcément décevant. Et quand cela fait plusieurs matchs que cela dure, cela pose question pour un club comme le PSG. L’idée de recruter un deuxième avant-centre de premier choix est régulièrement évoquée depuis le départ d’Edinson Cavani, même si les moyens financiers manquent pour une telle opération. Cela n’empêche pas le PSG d’être toujours considéré comme un point de chute possible pour un attaquant qui était déjà dans son viseur il y a un an : Paulo Dybala. L’Argentin fait partie des éléments importants de la Juventus, et a même été désigné meilleur joueur de Série A, ce que Cristiano Ronaldo n’a vraiment pas compris.

Avec ses 35 buts et ses 7 passes décisives, le Portugais estime ne pas avoir assez de reconnaissance en Italie, et au sein de la Juventus plus particulièrement. Si cela l'a agacé au point d'envisager de rejoindre le PSG, il a désormais bien l'intention de rester à Turin. En Italie, ses cibles sont bien connues, il s’agit de l’entraineur Maurizio Sarri, mais aussi de son coéquipier en attaque Paulo Dybala, qui aime se balader sur le front de l’attaque et attire ainsi un peu trop souvent le ballon aux yeux de CR7. Résultat, Diario Gol annonce que l’Argentin pourrait être poussé vers la sortie cet été, même si tout se décidera certainement en fonction des performances européennes de la Juve. Et le FC Barcelone, le Real Madrid ainsi que le PSG sont annoncés comme les trois clubs capables de récupérer l’ancien de Palerme, sur le plan financier comme de l’attractivité. Surtout, il se dit au sein du club du Piémont, que le moment idéal est venu de vendre l’Argentin, qui a encore deux ans de contrat et n’aura plus forcément la même valeur dans un an. Une occasion à saisir, si jamais le cas Mauro Icardi devenait problématique dans les semaines à venir ?