PSG : Cambriolage chez Di Maria, coup de filet et aveu !

PSG : Cambriolage chez Di Maria, coup de filet et aveu !

La bande qui a cambriolé Di Maria dans le fameux soir de mars dernier, a été arrêtée par la police et a reconnu les faits. Un demi-million d'euros avait été dérobé. 

C’est une scène qui a marqué les suiveurs du PSG à la fin de l’hiver dernier. Alors que le club parisien affrontait Nantes au Parc des Princes, la rumeur d’un problème dans la famille d’Angel Di Maria avait été dévoilée à la mi-temps. L’ailier argentin avait fini par quitter ses coéquipiers avant la fin du match, totalement transparent pendant quelques minutes. Il faut dire qu’un cambriolage venait d’avoir eu lieu à son domicile, et Di Maria s’inquiétait légitimement pour sa famille. Cette dernière n’a rien vu ni entendu, alors que les voleurs s’étaient introduits à son domicile de Neuilly-sur-Seine (92), en passant par les toits. Le butin était colossal puisque les clés étaient sur le coffre-fort familial, et les malfaiteurs ont pu disparaitre avec 500.000 euros, principalement en bijoux et montres de luxe, mais aussi en cash. Mais l’enquête de la police a suivi son cours, et les caméras de vidéosurveillance ont permis de remonter jusqu’au voleur, vu à plusieurs reprises en train de repérer les lieux.

Le PSG est bien ciblé

Cela a mené à quatre arrestations, deux hommes et deux femmes, suspectés de plusieurs cambriolages, y compris au domicile parisien de l’ancien joueur du PSG Grzegorz Krychowiak. Les joueurs parisiens étaient visiblement ciblés puisque le domicile de Julian Draxler était également visé par les cambrioleurs, qui n’avaient pas pu y pénétrer, l’international allemand signalant une présence suspecte aux abords de chez lui. Selon L’Equipe, le cambrioleur principal chez les Di Maria est surnommé « Souris » et il serait passé aux aveux pour son méfait, et aussi pour sa tentative chez l’international allemand du PSG. Même si elle s’en défend, cette bande semble cibler en priorité les joueurs du club parisien, puisque parmi les femmes interpellées, l’une d’elles a déjà été condamnée pour recel de biens volés chez Choupo-Moting et Thiago Silva quelques années plus tôt.