PSG : Al-Khelaifi menacé par Doha en cas d'échec ?

PSG : Al-Khelaifi menacé par Doha en cas d'échec ?

Photo Icon Sport

Nasser Al-Khelaifi a beau être le président du Paris Saint-Germain, il n'empêche qu'il a des comptes à rendre, car le club de la capitale appartient à Qatar Investment Authority, fondé par le Sheikh Tamin bin Hamad al-Thani, désormais émir du Qatar.

Alors forcément, Nasser Al-Khelaifi doit se justifier concernant le PSG, et sa marge de manoeuvre pourrait se réduire si le Paris SG se rate encore en Ligue des champions. Selon un agent de joueurs, le président du Champion de France n'est pas indéboulonnable, loin de là même et il pourrait le comprendre l'an prochain.

« Le président ne serait pas en première ligne. Mais il pourrait effectivement se faire licencier si cela venait à mal se passer. Toute l'équipe de dirigeants est susceptible d'être modifiée. Olivier Létang et Nasser Al-Khelaïfi ne sont pas intouchables, explique, sur ParisTeam, Pascal Elbaz, agent de joueurs, qui affirme que le départ de Laurent Blanc a ainsi été décidé à Doha et pas dans les bureaux du Parc des Princes. Des réunions au Qatar ont dû faire évoluer la situation. Même si Laurent Blanc a gagné beaucoup de titres, cela ne suffisait plus. Nasser Al-Khelaïfi a voulu le conforter après la finale de la Coupe de la Ligue, ce qui ne l'empêchait pas de tenter de convaincre d'autres entraîneurs de venir à Paris. A un moment donné, quand tes patrons te disent qu'ils veulent un coach capable de gagner la Ligue des champions, tu n'as pas vraiment le choix. Cela s'est probablement joué à Doha. »