PSG : Al-Khelaifi démission ? Nasser est sous le choc

PSG : Al-Khelaifi démission ? Nasser est sous le choc

Icon Sport

Le Paris Saint-Germain est en pleine révolution, et nul ne sait ce que cela donnera la saison prochaine. Mais Nasser Al-Khelaifi a l'intention que le Parc des Princes ne soit plus soumis au bon vouloir des Ultras.

Le président du Paris Saint-Germain n’a pas la mémoire courte. Et pendant qu’il s’active pour réussir à stopper « le bling-bling » qu’il a contribué à mettre en place, Nasser Al-Khelaifi veut également régler quelques comptes, et notamment avec ceux qui au sein du Collectif Ultras Paris ont demandé à l’Emir du Qatar de le limoger. Quelques jours après le naufrage face au Real Madrid, le CUP avait non seulement demandé à ce que Leonardo soit viré, mais en plus il avait fait savoir que malgré la bonne volonté de l’actuel président du PSG ce dernier enchaînait les échecs et devait partir d’urgence. Tamim ben Hamad Al Thani n’a pas accédé à cette demande des supporters les plus actifs du club de la capitale, et Nasser Al-Khelaifi garde donc les commandes des champions de France. Mais ce dernier n’a pas du tout oublié ce que les Ultras ont fait au printemps, et il a clairement fait savoir que ceux qui n’étaient pas contents pouvaient rendre leurs abonnements et se tenir à l’écart du Parc des Princes de manière durable. Sans détour, NAK tape du poing sur la table.

Les Ultras du PSG doivent redevenir des supporters

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Dans son entretien au Parisien, l’homme fort du Paris Saint-Germain a décidé de serrer aussi la vis au Collectif Ultras Paris, histoire de rappeler que lui, Nasser Al-Khelaifi, avait permis de les faire revenir au Parc, suite au Plan Leproux, mais que cela n’autorisait pas le chaos. « Si j’ai été touché que les Ultras demandent ma démission ? Je suis là parce que j’aime le PSG, parce que je suis supporteur du club. Un de mes premiers combats a été de ramener les Ultras au Parc des Princes. Je me suis battu pour eux. Nous voulons que les vrais supporteurs soient derrière le club dans les bons comme dans les mauvais moments. C’est ça, des vrais supporteurs. On ne veut pas de supporteurs présents juste quand on gagne. Je comprends qu’ils soient déçus quand on perd (…) Quand on perd, j’en suis malade, je ne dors pas pendant des jours, des semaines, donc je ne peux pas accepter qu’on vienne me donner des leçons (...) Bien sûr que c’est injuste ! Nous avons de très bons supporteurs. Ils ont le droit de dire qu’ils ne sont pas contents, pas de problème, mais il faut rester respectueux. Quand on siffle ses joueurs, on ne respecte pas son club. On a joué contre Marseille sans encouragements ! J’ai vraiment trouvé ça… Pour moi, ils marquent contre leur camp », explique le patron du Paris Saint-Germain, qui ne veut pas que certains s’arrogent le droit de lui donner des leçons de supporterisme.

Les touristes prêts à lâcher le PSG ?

En s'en prenant ainsi frontalement au Collectif Ultras Paris, Nasser Al-Khelaifi prend évidemment le risque d'un retour de bâton XXL si sa révolution prend le bouillon au coeur de l'automne. Car c'est clair, le président du PSG n'a pas réellement une vision très nette de la manière dont les supporters fonctionnent. Car du côté du CUP, on est persuadé que si Paris lâche ses stars, alors les touristes qui viennent au Parc des Princes depuis 2011 tourneront les talons, mettant à mal le travail marketing par par Doha depuis 11 ans. Décidément, la saison 2022-202 s'annonce succulente du côté des champions de France de Ligue 1, où on a tout intérêt à ne pas se rater sportivement.