Le PSG prend les clubs français pour des « baltringues »

Le PSG prend les clubs français pour des « baltringues »

Photo Icon Sport

En confiance après la victoire du Paris Saint-Germain contre Toulouse, Thiago Silva a révélé que les Parisiens souhaitaient rester invaincus en championnat jusqu’à la fin de la saison. Une sortie médiatique critiquée par Luis Fernandez.

Trop facile pour le Paris Saint-Germain… Sans avoir à forcer son talent, le club de la capitale a écrasé Toulouse samedi au Parc des Princes (5-0). De quoi imaginer une saison tranquille en Ligue 1. C’est du moins ce que Thiago Silva a laissé entendre après la rencontre, en annonçant que les champions de France envisageaient de terminer la saison invaincus en championnat. Le genre de déclarations qui ne devraient pas plaire aux pensionnaires de L1, et encore moins à Luis Fernandez qui y voient un manque de respect.

« Quand on est sportif de haut niveau, il faut tenir compte des adversaires qui sont engagés dans la même compétition. Or les Parisiens se sont fixés l’objectif de ne perdre aucun match. Cela veut dire que, pour eux, il n’y a pas d’adversaire qui peut les en empêcher, a analysé l’ancien coach parisien sur RMC. Mais une saison est longue et ils vont désormais se retrouver face à des adversaires qui vont être remontés par ces déclarations. Ce sont des choses qu’il faut garder à l’intérieur d’un vestiaire. On se dit entre joueurs qu’on est capable de faire un championnat sans perdre. En l’annonçant, il y a le risque que tes adversaires te prennent différemment. Ils ne vont pas les regarder, les admirer ou prendre des photos. Maintenant, les Parisiens vont devoir sortir le grand jeu à chaque match. »

Un PSG méprisant

« Des clubs comme Lyon, Marseille, Saint-Etienne, Monaco ou Bordeaux, qui étaient censés être les adversaires directs du PSG par rapport à la saison passée, ne sont pas là. C’est pour ça que les Parisiens ont dû faire cette analyse entre eux. Ils doivent se dire : "On est dans un championnat faible, avec des équipes moyennes et pas suffisamment de qualité face à nous." C’est peut-être vrai mais ça ne se dit pas comme ça. Il est normal pour de tels joueurs d’avoir l’ambition de gagner le championnat ou la Ligue des champions. Mais on ne déclare pas des choses comme ça publiquement. On ne peut pas être aussi méprisant. C’est un manque de respect par rapport aux adversaires, a estimé le consultant. Tu envoies le message que tu es dans un championnat de baltringues, où tu n’as même pas besoin de courir pour gagner. Il suffit de rentrer sur le terrain pour en mettre quatre. Mais c’est faux. » Ce que les prochains adversaires du PSG tenteront de prouver avec plus de détermination.