Vous n'avez pas oublié le penalty d'OL-PSG ? Dugarry non plus !

Vous n'avez pas oublié le penalty d'OL-PSG ? Dugarry non plus !

Photo Icon Sport

Si les supporters de l’OM estiment que le but pas accordé à Ocampos contre Lyon a été le tournant de la saison, du côté de l’OL on a le même sentiment avec le penalty repoussé puis retiré et cette fois marqué par Ibrahimovic le dimanche 8 février lors d’un Lyon-PSG énorme.

Ce soir-là, à l’occasion d’un match réellement spectaculaire, l’OL avait ouvert le score par Njié à la 31e, mais c’est à la 69e minute du match que la polémique allait éclater. Suite à une faute de Lindsay Rose sur Marco Verratti, Clément Turpin avait accordé un penalty au Paris Saint-Germain. Comme toujours Zlatan Ibrahimovic l’avait tiré, mais avait buté sur un Anthony Lopes qui semblait sur une autre planète lors de cette rencontre. Mais, alors que les joueurs de l’OL et les supporters de l’OL fêtaient cela, l’arbitre décidait de faire retire le penalty, Henri Bedimo étant ostensiblement entré dans la surface au moment de la première tentative. Des dizaines de fois, ce genre de comportement n’est pas « sanctionné », mais Clément Turpin était pointilleux à cette occasion et cette fois Ibrahimovic ne ratait pas sa cible.

Dugarry ne comprend toujours pas

Consultant sur Canal+ pour ce Lyon-PSG, et particulièrement remonté après cette décision arbitrale, Christophe Dugarry estime toujours quatre mois plus tard que M.Turpin a réellement été zélé, et il pense que cela est toujours contestable. « Je n'ai jamais mis en doute la probité d'un arbitre de toute ma carrière, pas plus que je ne le fais en tant que consultant, mais sur cette action du penalty à retirer, on ne peut pas s'empêcher de penser que M. Turpin a voulu faire un peu de zèle (…) On se rend compte que cela coûte cher à la fin et on a surtout envie d'uniformité. C'est une règle facilement applicable. Dans ces conditions, il faut faire retirer tous les penalties sur lesquels un joueur est entré dans la surface », constate dans l’Equipe, le champion du monde 1998.