OL : Pierre Ménès dénonce l'autre coupable du naufrage

OL : Pierre Ménès dénonce l'autre coupable du naufrage

Icon Sport

Tino Kadewere n'échappe pas aux critiques après l'improbable défaite de Lyon à Nice, mais l'attaquant de l'OL n'est pas le seul à se prendre un coup de fouet. Pierre Ménès a vu un autre fautif.

L’Olympique Lyonnais serait probablement leader de la Ligue 1 cette saison, ou pas loin, si les matchs de football duraient 80 minutes, mais avec les règles actuelles l’OL pointe à la neuvième place du classement. Un constat que Peter Bosz a lui aussi fait, l’entraîneur néerlandais ne masquant pas sa désolation après la défaite de son équipe à Nice, alors même que le club de Jean-Michel Aulas avait fait ce qu’il fallait pour avoir un vrai avantage à l’entame de la fin de match. C’est peu dire que le 3-2 pris dans les gencives sur la Côte d’Azur fait mal, d’autant plus que c’est le RC Lens, très en forme en ce moment, qui viendra samedi prochain au Groupama Stadium. Au moment de faire un bilan du fiasco niçois, Tino Kadewere prend cher, mais il serait un peu réducteur de mettre la défaite sur son seul dos. Sur son blog, Pierre Ménès a lui un autre joueur lyonnais dans le collimateur.

Boateng fait son âge, Pierre Ménès est dur

Ce joueur que l’ancien consultant de Canal+ a dans sa cible, c’est Jérôme Boateng, le défenseur allemand de l’Olympique Lyonnais arrivé lors du dernier mercato. « Nice semblait sans idée jusqu’à l’entrée d’Atal, si décevant depuis des semaines pour ne pas dire des mois et qui, à lui seul, a changé la face du match, d’abord en égalisant sur une action solitaire ou il enrhume totalement Boateng puis en provoquant un penalty transformé par Delort pour une faute d’Emerson. Et c’est Guessand qui a donné cette victoire hallucinante aux Aiglons sur un placement totalement improbable de Boateng qui a quand même bien fait son âge sur cette fin de match », explique Pierre Ménès au sujet du défenseur de 33 ans, même si PM admet que l’ancien joueur du Bayern Munich a tout de même délivré une « passe lumineuse » sur le but de Toko-Ekambi.