OL : Lyon a des comptes en acier, et ce n’est pas Aulas qui le dit

OL : Lyon a des comptes en acier, et ce n’est pas Aulas qui le dit

Photo Icon Sport

Privé de ventes importantes en fin de mercato, l’Olympique Lyonnais n’a pas enregistré les recettes attendues. Pas de quoi plomber les finances du club rhodanien.

Pour l’Olympique Lyonnais, le mercato estival ne s’est pas passé comme prévu. Le club dirigé par Jean-Michel Aulas s’attendait à une ou deux grosses ventes grâce à Houssem Aouar, Memphis Depay ou encore Moussa Dembélé. Mais aucun de ces joueurs majeurs n’est parti. De quoi mettre le club rhodanien dans le rouge ? Pas du tout s’il en croit Pierre Rondeau.

« Je n’ai pas le sentiment qu’il y ait une inquiétude, a constaté l’économiste du sport, interrogé par Olympique-et-lyonnais.com. L’OL annonce vouloir améliorer ses revenus commerciaux. Il souhaite optimiser les revenus stade hors match (concerts, festivals) et il précise qu’il vise a minima la 3e place en Ligue 1. En théorie, en mettant de côté ce qui se passe avec Mediapro et en imaginant que la situation sanitaire s’améliore, ce n’est pas la fin du monde qu’il ait gardé ses joueurs, sportivement, cela pourrait même être bien pour lui. Tant qu’il termine aux trois premières places, ses choix sportifs auront été bons. »

Le danger Mediapro

Bien sûr, Lyon ne peut pas être certain de ses résultats sportifs, ni de l’amélioration de la situation sanitaire. Mais selon Pierre Rondeau, « l’OL est solvable. Il a certes eu des pertes à cause du Covid, mais il tient, a assuré le spécialiste. Après, tout va dépendre de la suite de cette saison et des échéances sportives. Pour l’instant, on est loin des catastrophes imaginées au début de la crise. Mais cela peut changer en cas de contre-performances et suivant le dossier Mediapro. » En effet, une renégociation des droits TV ou l’abandon du diffuseur changerait la donne pour tous les pensionnaires de Ligue 1 et de Ligue 2.