OL : Gouiri et Cherki, les prochaines cibles de l’Algérie ?

OL : Gouiri et Cherki, les prochaines cibles de l’Algérie ?

Photo Icon Sport

Durant de longues semaines, la fédération algérienne a tenté de convaincre Houssem Aouar de revêtir le maillot des Fennecs.

Finalement, le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais devrait opter pour l’Equipe de France, comme l’indiquait le journal L’Equipe ce week-end. Dans l’esprit du n°8 de l’OL, l’Euro 2020 avec les Bleus est clairement un objectif, ce qui met fin aux rêves de l’Algérie. Toutefois, le vainqueur de la CAN 2019 regarde toujours attentivement les matchs de l’Olympique Lyonnais. Car chez les Gones, deux autres joueurs risquent de retenir l’attention de Djamel Belmadi dans les prochains mois, selon le site spécialisé algérien Compétition.dz. Il s’agit d’Amine Gouiri, mais surtout de la grande pépite Rayan Cherki.

« Deux futures pépites de l’OL peuvent intéresser la Fédération algérienne de football avant que les Français ne leur fassent les yeux doux, en l’occurrence les deux attaquants Rayan Cherki et Amine Gouiri qui sont pétris de talent. La FAF ne doit pas perdre de temps pour entrer en contact avec l’entourage des deux pépites lyonnaises, car une fois que ces dernières confirment le talent qu’on leur reconnaît, il sera difficile de concurrencer la Fédération française qui usera de ses moyens d’influence pour convaincre Cherki et Gouiri de choisir le maillot bleu » indique le média, pour qui il est évident que Jean-Michel Aulas préférera que Rayan Cherki et Amine Gouiri choisissent la nationalité sportive française afin d’être mieux valorisés sur le marché des transferts. Reste à voir si l’Algérie suivra les conseils de ce grand quotidien local en tentant de convaincre, avant qu’ils n’explosent complètement aux yeux de l’Europe, Amine Gouiri et Rayan Cherki. Décidément, l’Olympique Lyonnais est sans cesse associé à la sélection des Fennecs car avant Houssem Aouar, c’est Nabil Fekir qui figurait, il y a quelques années, dans le viseur de l’Algérie. Mais là encore, l’ancien capitaine de l’OL avait opté pour la France pour le plus grand bonheur de Jean-Michel Aulas.