Jacquet : « Domenech a sa part de responsabilité »

Aimé Jacquet ne veut pas accuser le sélectionneur national de tous les maux, estimant que certains joueurs avaient probablement des choses à se reprocher, mais l’entraîneur des champions du monde 1998 était cruellement réaliste après la défaite face au Mexique.

« Raymond Domenech a sa part de responsabilité, c'est lui qui a fait le projet, il a mis en place tout ce qu'il souhaitait, il n'a pas réussi, donc c'est pour lui un échec. Je pense aussi sincèrement que beaucoup de joueurs doivent aussi se poser certaines questions. Ce n'est pas un échec politique. Le fédéral, le Président, a donné la possibilité au sélectionneur de réaliser ce qu'il voulait, rappelle Aimé Jacquet, qui n’a aucune illusion sur la fin du Mondial des Bleus. C'est la fin d'une situation, d'une période. Le verdict est tombé, il est impitoyable, les meilleurs sont qualifiés, de ce côté-là, le terrain a donné son verdict. »