EdF : Kylian Mbappé vers un nouveau boycott ce mardi ?

EdF : Kylian Mbappé vers un nouveau boycott ce mardi ?

Icon Sport

C'est un sujet plus politique que sportif, mais il crispe l'équipe de France et surtout la fédération. Après son boycott de mars dernier auprès des sponsors, Mbappé est attendu au tournant. 

En mars dernier, Kylian Mbappé avait jeté un énorme pavé dans la mare avec les Bleus en décidant de boycotter son rendez-vous avec les sponsors de l’équipe de France, alors qu’il est de loin le joueur le plus désiré pour mettre en avant les partenaires de l’équipe de France. Cela avait donné lieu à un bras de fer qui n’a pas été résolu, étant donnée la fermeté du clan Mbappé à avoir un droit de regard sur les sociétés qui entourent les Bleus et l’utilisation de son image. Problème de gros sous, volonté de tout contrôler, désir d’avoir une attitude plus responsable envers l’écologie et la malbouffe, il y a certainement un peu de tout ça pour l’attaquant du PSG, qui espérait faire bouger les lignes. C’est raté puisqu’aucune nouvelle convention ne sera trouvée avant le début de la Coupe du monde. Le rendez-vous entre l’avocate de Mbappé et Noël Le Graët avait pourtant eu lieu le 1er juin dernier, et il était convenu de dépoussiérer une convention qui date de 2010 et de l’après Knysna.

Mbappé ménage le suspense pour mardi

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nike Paris (@nikeparis)

Mais la FFF a estimé que le timing était trop juste pour trouver un accord avant le Mondial au Qatar, ce qui va bien évidemment faire grincer des dents du côté de Mbappé. Surtout que, ce mardi, est prévue une journée de sponsoring pour mettre en avant les partenaires. Le Graët a prévu de s’adresser aux joueurs ce lundi à Clairefontaine pour un discours général dans lequel il sera fait état de la nouvelle convention, qui devrait être signée après la Coupe du monde. En attendant, tout le monde sera convié à jouer le jeu avec les sociétés partenaires. Et forcément, c’est l’attitude de Mbappé qui sera suivie très attentivement. Contacté par L’Equipe, son entourage n’a pas souhaité commenter sur le sujet, et laisse donc le suspense entier pour le rendez-vous plus commercial, marketing et presque politique, que sportif de ce mardi à Clairefontaine.