Platini suspendu, Riolo s’énerve et le défend !

Platini suspendu, Riolo s’énerve et le défend !

Photo Icon Sport

A la FIFA, même le comité d’éthique est contesté… Ce dernier a néanmoins décidé de suspendre son président Sepp Blatter de toute fonction officielle, tout comme le principal candidat à sa succession, Michel Platini. Ce dernier s’est vu reprocher, à quelques semaines de l’élection, un versement vieux de près de cinq ans pour un travail effectué alors qu’il était encore un des bras droits du dirigeant suisse. Et ce timing assez suspect est tout sauf hasardeux selon Daniel Riolo, pour qui l’ancien meneur de jeu des Bleus se fait tout simplement mettre des bâtons dans les roues à l’approche des élections. Même si le consultant de RMC a déjà fait savoir que tout n’était pas parfait dans la gestion de Michel Platini, il reconnaît que l’ancien Ballon d’Or a eu le mérite de progressivement s’éloigner de Blatter, puis de dénoncer ses agissements, ce qui lui revient actuellement dans la figure. 

« La commission d’éthique composée des amis de Blatter fait le ménage !! C’est beau. Qu’a fait Platini ? Rien. Jusqu’à preuve du contraire. Quand le foot sera totalement aux mains des grandes firmes, les adeptes de la table rase seront ravis. Quand le football mondial sera géré comme la Premier League en mode US avec en plus des temps morts (ndlr : pendant les matchs), réformes et vidéo, les révolutionnaires seront heureux. Et Platini, même tard, s’est opposé à Blatter. Le risque, il l’a pris !! Preuve aujourd’hui !! », balance un Daniel Riolo très remonté, et pour qui les gros sponsors font pression pour avoir encore plus la mainmise sur la FIFA, quitte à faire dégager ceux qui gênent.  

Share