Les supporters du RC Lens en mode pétition et coupeurs de tête

Les supporters du RC Lens en mode pétition et coupeurs de tête

Photo Icon Sport

Un simple contretemps. C’est ainsi que Gervais Martel était prêt à qualifier la décision de la DNCG lorsque le RC Lens a été interdit de montée en Ligue 1. Peu inquiet à l’idée de voir son club redescendre en L2, le président lensois avait en effet prétexté un retard de virement. Tout devait donc rentrer dans l’ordre en vue de la nouvelle décision prise par la commission d’appel du gendarme financier. Oui mais voilà, ce mardi, la DNCG n’a toujours pas validé le budget du club nordiste étant donné que les conditions imposées n’ont pas été respectées. En cause, une somme de 10 millions d’euros « cash » qui n’aurait pas été débloquée par l’actionnaire majoritaire Hafiz Mammadov. Le RCL va donc faire appel auprès du CNOSF, sans pour autant rassurer ses supporters, lesquels ont déjà commencé à faire circuler une pétition pour critiquer la décision de la DNCG. Et ils ne sont pas moins de 13 000 à l’avoir signée pour le moment. Mais selon Jean-Christophe Demarey, président des Bollaert Boys, le gendarme financier n’est pas la seule cible des supporters lensois.

« Pour l’instant, j’attends les explications. Sur internet, ça va très vite, on réclame déjà la tête de Gervais, a déclaré ce supporter mécontent à La Voix du Nord. Ce que je souhaite, ce sont des explications officielles de la fédé. Je veux juste des explications, après on pourra juger telle ou telle personne. » En attendant, l’entraîneur Antoine Kombouaré n’est pas prêt de reprendre ses fonctions, lui qui refuse d'entraîner les Sang et Or en Ligue 2.

Share