Mercato : Rabiot star des Bleus, la Juventus en larmes

Mercato : Rabiot star des Bleus, la Juventus en larmes

Icon Sport

Avec les absences de Paul Pogba et de N'Golo Kanté, Adrien Rabiot est le taulier du milieu de terrain de l’Equipe de France au Mondial.

Auteur d’un but et d’une passe décisive lors du premier match contre l’Australie, le milieu de terrain de la Juventus Turin a parfaitement tenu son rang. Une première prestation rassurante pour Didier Deschamps de la part d’Adrien Rabiot, lequel ne semble pas tellement perturbé par les nombreuses incertitudes au sujet de son avenir. Et pour cause, c’est dans un brouillard épais quant à sa situation en club que Rabiot s’est rendu au Qatar pour disputer la Coupe du monde avec les Bleus. En fin de contrat avec la Juventus Turin à la fin de la saison, l’ex-milieu de terrain du Paris Saint-Germain ne sait toujours pas de quoi sera fait son avenir l’été prochain. Sa mère et agent est en négociations avec la Vieille Dame pour une prolongation de contrat mais pour l’heure, les exigences du clan Rabiot sont trop élevées pour la Juve.

Rabiot réclame 10 ME par an pour prolonger à la Juve

Et les bonnes prestations de Rabiot à la Coupe du monde ne sont pas vraiment de nature à rassurer la Juventus Turin selon Calcio Mercato, qui dévoile que Véronique Rabiot exige pour son fils un salaire de 10 millions d’euros par an afin de prolonger à la Juventus Turin. La Vieille Dame espérait faire baisser ce tarif à hauteur de 7 millions d’euros, mais les prestations d’Adrien Rabiot avec l’Equipe de France font de lui un joueur de calibre international et la Juve a conscience qu’il va maintenant être impossible de faire baisser le cursus d’exigences de Véronique Rabiot. Devant de telles requêtes de la part de l’entourage du joueur, la Juventus Turin pourrait abandonner le dossier et laisser filer Rabiot à contre cœur à la fin de la saison. Le scenario parait d’autant plus inévitable que plusieurs clubs de Premier League sont intéressés par le joueur et ont les moyens de mettre les 10 millions d’euros annuels sur la table. C’est par exemple le cas de Manchester United ou encore de Chelsea, qui ont récemment manifesté leur intérêt pour l’actuel milieu relayeur de l’Equipe de France.